Philippe Lempereur, un échevin de Saint-Léger, est accusé d’avoir frappé un homme en pleine figure à son domicile à cause d’un post Facebook

Il jure n’avoir rien à se reprocher.
Il jure n’avoir rien à se reprocher. - Sudpresse

Cela concerne le premier échevin Philippe Lempereur. Qui aurait eu maille à partir avec un habitant de sa commune, Benjamin Depienne. Nous avons recueilli le témoignage des deux hommes. Leurs versions se contredisent totalement.

Tout aurait commencé par une histoire de bois qui a pris de l’ampleur avec un post sur Facebook.

► Benjamin Depienne affirme avoir été frappé par Philippe Lempereur.

L’échevin de Saint-Léger nie en bloc.

Notre sélection vidéo