Mondiaux Ironman 70.3: le Norvégien Gustav Iden s’impose, le Belge Bart Aernouts sixième

photo news
photo news

Spécialiste de la distance olympique, le Norvégien de 23 ans a tenu la dragée haute au Britannique Alistair Brownlee, 2e, tandis que l’Américain Rodolphe von Berg a complété le podium. Bart Aernouts s’est classé 6e, à 8:38.

Iden, 4e dimanche dernier de la dernière manche de World Triathlon Series à Lausanne, a bouclé les distances de 1,9 km de natation, 90 km de cyclisme et 21,1 km de course à pied, en 3h55:19. Il a accompagné Brownlee et von Berg à vélo sur le retour vers Nice et a attaqué le double champion olympique britannique après 5 km de course à pied. Le 4e du dernier test-event de Tokyo a ensuite accentué son avance au fur et à mesure, devançant au final de 2:43 Brownlee, déjà 2e en 2018 derrière l’Allemand Jan Frodeno. L’Américain von Berg, vainqueur de l’épreuve niçoise en 2018, a animé toute la seconde partie du parcours cycliste. S’il n’a pu suivre les deux premiers sur le semi-marathon, il a néanmoins réussi à assurer sa 3e place sur le podium, à 4:09 du vainqueur.

Parmi les trois professionnels belges engagés, Bart Aernouts est le seul à avoir su tirer son épingle du jeu. Sorti 44e de l’eau, à près de 4 minutes de la tête de course, l’Anversois était déjà 10e après la 2e transition avant d’aborder son semi-marathon, où il a encore repris 4 concurrents pour terminer 6e, à 8:38 d’Iden. Deuxième du triathlon d’Hawaii en 2018 derrière l’Allemand Patrick Lange (23e dimanche à Nice), Aernouts, âgé de 35 ans, a de nouveau fixé cette finale du circuit Ironman, début octobre, sur l’île du Pacifique comme son principal objectif de la saison.

Frederik Van Lierde, qui a lui renoncé à s’aligner à Kona, a connu une journée difficile, terminant 29e, à 22:46, tandis que Pieter Heemeryck, 5e du Mondial 70.3 de 2018, a jeté l’éponge après la première des deux boucles à pied alors qu’il pointait en 24e position.

Samedi, la Suissesse Daniela Ryf, 32 ans, avait conquis un 5e sacre sur ces Mondiaux de 70.3 en 4h23:04, après 2014, 2015, 2017 et 2018. La quadruple championne du monde de la distance complète Ironman (2015, 2016, 2017, 2018) y avait devancé de 3:57 la Britannique Holly Lawrence (4h27:02) et de 5:05 sa compatriote Imogen Simmonds (4h28:10).

Notre sélection vidéo