Une nouvelle campagne de l’AWSR rappelle que le GSM au volant, «c’est pas le moment»

Une nouvelle campagne de l’AWSR rappelle que le GSM au volant, «c’est pas le moment»

Selon la dernière étude de l’AWSR, 50% des conducteurs wallons ont pris le pli de ne pas utiliser leur téléphone au volant mais ils sont encore 30% à admettre le faire fréquemment.

L’AWSR a interrogé plus de 2.300 conducteurs wallons, âgés entre 18 et 65 ans, sur leurs comportements relatifs à l’usage du téléphone au volant (appels, messages, applications, GPS, Internet).

Les chiffres de cette enquête démontrent que plus de la moitié des conducteurs wallons (52%) affirment ne jamais avoir manipulé leur téléphone au volant alors qu’ils conduisaient. Toutefois, près d’un conducteur wallon sur cinq (18%) reconnait tout de même adopter ce comportement occasionnellement tandis que près d’un tiers d’entre eux (30%) admet le faire fréquemment.

La nouvelle campagne de l’AWSR vise donc à convaincre les plus rebelles à se défaire de cette manie de vouloir rester connectés à tout prix en conduisant, alors qu’ils savent très bien que c’est dangereux. D’autant plus qu’une précédente enquête de l’AWSR avait mis en exergue que la moitié des répondants estimaient que 80% des messages qu’ils envoyaient au volant ne présentaient aucune urgence et pourraient être envoyés plus tard.

De nombreuses études ont par ailleurs démontré que l’utilisation d’un téléphone portable en conduisant a des effets négatifs sur le comportement de conduite et augmente les risques d’accident. Ainsi, un conducteur qui téléphone au volant risque trois à quatre fois plus d’être impliqué dans un accident (avec ou sans kit mains-libres). Ce risque peut être multiplié jusqu’à 23 fois pour les conducteurs qui tapotent sur leur téléphone pour envoyer un SMS ou encore lire une notification, rapporte l’AWSR.

La nouvelle campagne de l’AWSR, qui sera visible tout le mois de septembre le long des autoroutes et des routes secondaires wallonnes, interpelle donc les conducteurs sur le fait que «lorsque l’on est au volant, ce n’est certainement pas le moment d’utiliser son téléphone».

Notre sélection vidéo