François Damiens très touchant dans le film «Fourmi» qui sort mercredi au cinéma: «L’histoire m’a touché, ça m’a profondément retourné»

François Damiens très touchant dans le film «Fourmi» qui sort mercredi au cinéma: «L’histoire m’a touché, ça m’a profondément retourné»

Vous êtes très touchant dans ce film. Mais qu’est-ce qui vous a touché, vous, dans ce film ?

L’histoire du long-métrage en elle-même ! Ce fils qui ment à son père un peu paumé, en l’occurrence moi, en lui faisant croire qu’il va intégrer une grande équipe de foot, juste pour lui redonner le sourire, ça m’a profondément retourné !

Mentir pour faire du bien à un proche, ça vous est aussi déjà arrivé ?

On connaît tous des moments où on se dit que l’on ne va pas tout dire à quelqu’un, juste pour lui économiser un truc pas sympa à entendre. Parfois, on veut bien faire, et on réalise ensuite que ce n’était pas une bonne idée. Surtout quand je mens pour faire plaisir, j’angoisse toujours parce que je crains que cela se voie trop. Et ça ne loupe pas, alors, ça se voit ! Je suis un angoissé de naissance, de toute façon !

Vous ne seriez pas capable d’un coup de folie, comme votre personnage du film ?

Bien mal acquis ne profite jamais. En fait, je ne sais pas voler. Je n’ai jamais rien volé sauf une fois : un pot de vinaigrette. Et je ne l’ai pas digéré. J’ai été malade comme un chien toute la nuit. ()

► Retrouvez l’interview complète de François Damiens.

Il nous parle de son rêve d’enfant et de ses projets.

►► Retrouvez votre Maxx nouvelle formule en librairie, tous les samedis, et sur les éditions en ligne de Sudpresse

Notre sélection vidéo