Les cours de philosophie et de citoyenneté ont de plus en plus la cote: 43.650 élèves belges n’ont plus religion, ni morale!

Le choix n’est possible que pour les élèves de l’enseignement officiel.
Le choix n’est possible que pour les élèves de l’enseignement officiel. - Belga

Cela fait maintenant deux ans que les parents doivent choisir entre une heure de philo/citoyenneté + une heure de religion/ morale ou deux heures de philo/citoyenneté en secondaire. La mesure existe depuis 2016 en primaire.

Rappelons aussi que l’enseignement officiel est le seul concerné. Vu la puissance de l’enseignement libre confessionnel en Belgique (principalement les écoles catholiques. Le libre représente 42 % des écoles primaires et 60 % des écoles secondaires), cela a également un impact non négligeable sur ces statistiques.

Alors, que nous apprennent-elles  ? Que les parents de 22.860 enfants de l’enseignement primaire avaient demandé la dispense de suivre un cours de religion ou de morale au cours de la dernière année scolaire.

Environ 3.500 de plus que l’année précédente. Soit 2.500 de plus dans l’enseignement subventionné communal et un millier dans celui organisé par la Fédération (Wallonie-Bruxelles Enseignement).

► La morale perd plus de terrain que la religion : voici pourquoi.

► Une hausse toutefois plus spectaculaire en chiffres absolus qu’en pourcentages.

► Découvrez l’entièreté de ces statistiques détaillées.

Notre sélection vidéo