5 personnes condamnées pour une série de vols à La Calamine

Ils avaient été trahis par leurs empreintes.
Ils avaient été trahis par leurs empreintes. - Prétexte G.I.

C’est en octobre 2018 que deux d’entre eux, âgés de 23 et 29 ans, ont été interpellés, à la gare de Hergenrath, non loin de la frontière allemande.

Le modus operandi était identique pour chacun des faits reprochés. Les prévenus prenaient le train à Bruxelles et se rendaient à Hergenrath. À l’approche de la gare, les individus éteignaient leurs GSM et s’en allaient commettre des vols dans des habitations. L’enquête avait fait apparaître que les GSM étaient rallumés le lendemain des faits et bornés par des pylônes sur le chemin du retour. Les suspects agissaient de la sorte également lorsqu’ils commettaient des faits en Flandre.

Association de malfaiteurs

Trois des cinq prévenus, dont deux toujours en détention préventive, avaient comparu en août dernier devant le tribunal correctionnel d’Eupen et avaient reconnu partiellement les faits reprochés. L’analyse de la téléphonie mais aussi les traces ADN ainsi que les empreintes retrouvées sur les lieux attestaient de leur participation aux faits

Le tribunal a condamné les cinq prévenus pour association de malfaiteurs mais certaines préventions n’ont pas été retenues. Le plus jeune des prévenus détenus a écopé de quatre ans avec sursis pour un quart et son comparse a été condamné à quatre ans et demi avec un sursis pour un cinquième.

Les trois autres prévenus écopent de peines de 15 mois, 3 ans et 4 ans de prison ferme.

Notre sélection vidéo