Rik Verbrugghe défend sa sélection pour les Mondiaux: «On ne connaît pas les limites de Remco Evenepoel»

photo news
photo news

Le coureur de l’équipe Deceuninck-Quick Step disputera également la course en ligne le dimanche. « On ne connaît pas les limites d’un talent pareil », a déclaré Rik Verbrugghe lundi en conférence de presse.

Pour sa première course d’un jour en WorldTour, Evenepoel avait levé les bras à la Clasica San Sebastian début août. « Il a montré qu’il avait les capacités. Il a été cherché des bidons pour ses équipiers avant d’attaquer dans le final », a ajouté le sélectionneur national, précisant que c’était également l’occasion pour Evenepoel d’engranger de l’expérience en vue des Jeux Olympiques et des prochains Mondiaux.

Les deux principales cartes belges seront sans aucun doute celles de Philippe Gilbert, vainqueur d’étape sur la Vuelta, et Greg Van Avermaet. « Pour Gilbert, c’est la préparation idéale avant les Mondiaux. Faire la Vuelta et non le Tour, c’est parfait. Sa sélection était une évidence. Quant à Greg Van Avermaet, il a prouvé qu’il était toujours là. Une semaine après le Tour par exemple, il termine 2e à San Sebastian. Il peut tout à fait s’imposer », a assuré le sélectionneur national au Roy d’Espagne, brasserie de la Grand-Place de Bruxelles.

Le quintet déjà annoncé compte aussi Dylan Teuns et Oliver Naesen. « Teuns est en très bonne forme, il mérite tout à fait sa sélection grâce à ses prestations et sa mentalité. Il grimpe très bien et peut s’imposer dans une arrivée au sommet comme au Tour de France. »

Quant à Oliver Naesen, ce sont ses performances au BinckBank Tour qui ne sont pas passées inaperçues. « Il a battu Greg Van Avermaet à Grammont. Il peut prendre ses responsabilités et est capable de sprinter », a assuré Verbrugghe.

Si la Belgique ne compte pas un grand favori dans ses rangs comme la France avec Julian Alaphilippe, les Pays-Bas avec Mathieu van der Poel ou encore la Slovaquie avec Peter Sagan, le collectif noir-jaune-rouge est plutôt impressionnant. « Pour moi, c’est vraiment un luxe de pouvoir compter sur autant de coureurs. C’est peut-être la première année que nous avons tant de coureurs capables de jouer les premiers rôles. »

Thomas De Gendt (Lotto Soudal), vainqueur d’étape au Tour de France, ne sera pas un des trois coureurs qui viendra compléter le groupe belge. « Il m’a dit que c’était mentalement compliqué de se concentrer sur les Mondiaux après ses trois grands tours cette année », a dit Verbrugghe.

Les trois places à pourvoir pourraient revenir à, entre autres, Sep Vanmarcke, Jasper Stuyven, Laurens De Plus, Tiesj Benoot, Yves Lampaert, Tim Wellens, Tim De Clercq ou autre Xandro Meurisse.

Notre sélection vidéo