Formation wallonne: PS, Ecolo et MR s’unissent pour une Wallonie «sociale, écologique et économique»

Formation wallonne: PS, Ecolo et MR s’unissent pour une Wallonie «sociale, écologique et économique»
Isopix

Synthèse des priorités politiques de chacun, la déclaration affiche des ambitions à la fois sociales, écologiques et économiques, le tout soutenu par un plan d’investissements de 4 milliards d’euros qui servira à financer divers efforts d’infrastructures, de mobilité, d’énergies renouvelables et de soutien à l’innovation.

En matière environnementale, la Wallonie entend ainsi s’inscrire dans les exigences européennes qui prévoient une réduction des émissions de CO2 de 55 % d’ici 2030.

Elle prévoit la plantation de 4.000 km de haies et la création de 1.000 hectares de nouvelles réserves naturelles par an.

L’accord de majorité programme aussi une série d’investissements pour la mobilité « collective et douce », notamment pour assurer la gratuité des TEC pour les jeunes de moins de 26 ans et les aînés ou encore la création d’« autoroutes pour vélos ».

12.000 logements sociaux supplémentaires

Le tarif « prosumer » que les détenteurs de panneaux photovoltaïques devaient payer à partir du 1er janvier 2020 sera reporté de cinq ans.

Point noir en Wallonie, l’emploi fera l’objet d’une série d’initiatives pour porter le taux d’emploi de la Région de 63,7 % aujourd’hui à 68,7 % d’ici 5 ans.

En matière de lutte contre la pauvreté, la future majorité promet la mise à disposition de 12.000 logements sociaux supplémentaires. Un plan de rénovation de 55.000 logements sera aussi activé avec 2030 pour horizon.

Dans un souci de simplification des structures, les zones de secours, qui relèvent aujourd’hui des pouvoirs locaux, seront à l’avenir gérées par les provinces.

Le décret Inscriptions sera « abrogé »

Les coalisés l’ont promis lundi : toutes ces mesures ne seront pas financées par quelque impôt nouveau. La Région wallonne entend par ailleurs revenir à l’équilibre dès 2024.

Quant à la Fédération Wallonie-Bruxelles, PS, Ecolo et MR ont convenu de poursuivre le Pacte d’excellence, lequel sera toutefois soumis à une « simplification administrative » et à un « monitoring budgétaire », a souligné M. Di Rupo.

Sujet ô combien passionné, le décrié décret Inscriptions sera « abrogé » et remplacé par un nouveau texte qui tiendra compte du libre choix des parents pour le projet pédagogique de l’école. L’attribution des places sur base des critères géographiques appliqués aujourd’hui est donc appelée à disparaître. Aucune échéance n’a toutefois été précisée pour l’entrée en vigueur.

50 millions d’euros pour l’enseignement supérieur

Face à la pénurie de profs dans l’enseignement obligatoire, le décret Titres et Fonctions sera « révisé », et les enseignants seront fiscalement encouragés à prester des heures supplémentaires.

Enfin, l’enseignement supérieur sera refinancé à hauteur de cinquante millions d’euros, une demande forte de secteur confronté à une hausse de la population étudiante ces dernières années.

Les négociateurs wallons n’ont rien dit lundi du casting des prochains exécutifs. Ceux-ci seront annoncés vendredi, a précisé M. Di Rupo.

PS, Ecolo et MR vont mettre les jours à profit pour consulter leur base sur le contenu des accords bouclés ce lundi.

Notre sélection vidéo