Primoz Roglic reste solide leader du Tour d’Espagne: «Je ne crains pas les prochaines étapes»

epa
epa

Le Slovène a même gagné une vingtaine de secondes sur l’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), son plus proche concurrent au général. « Je ne crains pas du tout les dernières étapes, je les attends avec envie », a déclaré l’ancien sauteur à ski, proche de remporter son premier grand Tour.

« La journée a été difficile avec une longue ascension finale. Mais elle a finalement été bonne pour nous. Miguel Angel Lopez a attaqué très fort. Je surveillais Valverde et je n’ai pas fait l’effort quand il y a eu un écart. Quand j’ai vu que Valverde était un peu en difficulté, j’y suis allé et j’ai bouché le trou », a expliqué Roglic, 29 ans.

À la veille du second jour de repos, le Slovène compte désormais 2 : 48 d’avance au général sur l’Espagnol. « Quand j’ai fait le Tour de France, je me sentais très bien dans la dernière semaine. Maintenant je veux profiter de la journée de repos (mardi, NDLR) et rester concentré jusqu’à Madrid. »

Outre Roglic, la Slovénie, qui pourrait remporter un grand Tour pour la première fois de son histoire, compte un autre joyau dans ses rangs. En effet, Tadej Pogacar, 20 ans à peine, est bien accroché à sa 3e place générale. « Je savais que Lopez allait attaquer. J’ai tout fait pour le suivre et finalement, c’est une bonne journée pour moi », a expliqué celui qui a remporté deux étapes de la Vuelta après avoir déjà triomphé au Tour d’Algarve et au Tour de Californie pour sa première année chez les pros.

Le pensionnaire du Team Emirates est 3e à 3 : 42 de Roglic, juste devant Lopez (3 : 59). « C’est une très belle course. C’est pour ça que j’aime ce sport et que j’ai envie de repousser mes limites », a ponctué le vainqueur du Tour de l’Avenir 2018.

Notre sélection vidéo