Le chantier de la maison de Deborah arrêté alors qu'elle a déjà payé un acompte, à Wasmes: «J’ai perdu 42.000€ à cause d’un couvreur peu scrupuleux»

Cette maison devait accueillir Déborah et sa fille, le chancre sera finalement rasé.
Cette maison devait accueillir Déborah et sa fille, le chancre sera finalement rasé. - Eric Ghislain

Il y a plusieurs années, Deborah avait déjà fait appel aux services de cet entrepreneur, d’une société de la région de La Louvière. Près de deux mois après avoir acheté la maison, les travaux de démontage de la toiture ont été exécutés au mois de décembre 2018.

► Après ces premiers travaux de démontage, les choses se gâtent ensuite  : le témoignage de Deborah.

► Sur place, l’endroit fait peine à voir  : vidéos et photos.

Notre sélection vidéo