Athlétisme: la Ligue belge acceptera toutes les invitations de l’IAAF pour Doha

Jonathan Sacoor. @News
Jonathan Sacoor. @News

Trois jours après avoir annoncé qu’elle sélectionnait les relais 4 x 400 m hommes, femmes et mixte pour les Mondiaux de Doha malgré le fait que les deux derniers n’avaient pas formellement rempli ses critères après avoir glissé hors du top 12 mondial, la Ligue belge d’athlétisme (LRBA) a décidé de se montrer également magnanime avec les athlètes que la Fédération internationale (IAAF) s’apprête à repêcher.

Ces repêchages servent à remplir les cases dans toutes les disciplines du programme pour le cas où le nombre d’athlètes ayant réussi les critères est inférieur au quota qui a été décidé. Sur 100 m, par exemple, où 48 inscrits sont prévus, il n’y a que 40 athlètes qui ont rempli les exigences de l’IAAF, c’est-à-dire avoir couru en 10.10 ou bénéficier d’une place liée à un statut particulier (tenant du titre mondial, vainqueur de la Diamond League ou champion continental) ; du coup, elle repêchera les 8 sprinters les plus rapides de la saison après ceux qui sont déjà qualifiés.

La LRBA avait annoncé, lors de la diffusion de ses critères, qu’elle n’accepterait d’éventuelles invitations que si ses repêchés figuraient dans le top 24 mondial, avec un maximum de trois athlètes par pays. Elle a finalement décidé de renoncer à cette règle et acceptera toutes les invitations de l’IAAF qui devraient tomber incessamment. Pour les marathoniens, les repêchés sur base d’une performance de 2018 devront avoir satisfait aux critères LRBA de maintien de l’état de forme à partir du 1er avril 2019.

« Nous avons toujours suivi les recommandations du Comité olympique (COIB) quand celui-ci nous demandait d’être plus sévère que les critères internationaux ; maintenant qu’il suit strictement les critères des fédérations internationales, nous continuons à le faire, même si, pour cela, nous revenons en arrière par rapport à ce que nous avions exigé initialement », indique Christian Maigret, le directeur technique francophone. « L’idée est de ne pas pénaliser nos athlètes par rapport à la concurrence internationale et de leur donner une occasion supplémentaire de gagner des points en vue de la sélection pour les JO de Tokyo de l’an prochain. »

Même si la liste n’est pas encore officielle, les principaux athlètes concernés par ces repêchages sont Jonathan Sacoor (400 m), Ismaël Debjani (1.500 m), Philip Milanov (disque) et Fanny Smets (perche).

Notre sélection vidéo