Les sociétés de Coucke ont perdu 390 millions en trois ans alors que le Sporting privilégie Anderlecht pour son stade

@News
@News

Décidément, Marc Coucke vit actuellement des moments compliqués. Alors que le Sporting d’Anderlecht à la sauce Kompany a connu des ratés à l’allumage, les finances de son président ont pris un sérieux coup. En effet, selon les chiffres publiés à la Banque nationale, la société holding Alychlo -qui comprend ses investissements dans plusieurs entreprises- a perdu la bagatelle de 390 millions d’euros sur les trois dernières années comptables : -164,77 M€ en 2018, -24,7 M€ en 2017 et -200,822 M€ en 2016 ! Au 31 décembre 2018, Alychlo pesait encore 1,16 milliard. Une holding via laquelle Coucke possède 62 % du RSCA.

Toujours selon les infos de la Banque nationale et du Moniteur belge, Coucke est resté lié au KV Ostende, son ancien club, jusqu’au 31 mai 2019 (!) via la société « Mylecke Management Art et Invest » dont il était administrateur. Une société qui est propriétaire, via « Oostende stadion », de la nouvelle tribune de la Versluys Arena, le stade du KVO.

Stade : le Sporting privilégie Anderlecht

Autre chantier pour Coucke : le stade du Sporting d’Anderlecht. La location d’un éventuel futur stade national a pris du plomb dans l’aile. Mais le club a toujours pour ambition d’évoluer dans une enceinte plus grande que celle où il joue actuellement et qui compte 20.500 places. « On n’exclut pas une combinaison avec un stade national mais notre préférence va à un stade proche de la localisation actuelle », a indiqué Michael Verschueren à la radio Bruzz. Les relations avec la commune se sont sensiblement réchauffées depuis plusieurs semaines suite à la reprise d’un dialogue qui n’a pas toujours été simple.

Notre sélection vidéo