Il y a 75 ans: le G.I. pris pour un Boche sème la panique

La liesse au centre de Clermont, ce 11 septembre.
La liesse au centre de Clermont, ce 11 septembre. - Remember Museum

Chapelet de villages libérés au Pays de Herve, ce 11 septembre 1944. Le matin, Lucien Ernst, de Froidthier se munit d’une cruche à lait pour passer incognito les lignes allemandes. Il rejoint ainsi les G.I. arrivés à Herve pour leur donner les positions des Allemands dans son village. Après 13h30, les Américains atteignent Julémont et la partie de Charneux non encore libérée la veille, et canonnent vers Froidthier. Une maison est atteinte et un canon allemand est mis hors de combat.

L’après-midi, une Jeep américaine arrive à Clermont. Parmi ces premiers G.I. : Bill Clements. Lorsqu’on l’interroge il répond « Ya » au lieu de Yes. Les habitants prennent peur.

Marcel Schmetz, alors âgé de 11 ans, raconte sa libération dans un autre hameau annexé, à Quoidbach

Des G.I. seront mortellement touchés à Hockelbach (Henri-Chapelle)

Notre sélection vidéo