Le Pérou s’impose face au Brésil en amical, malgré l’entrée en jeu de Neymar

Le Pérou s’impose face au Brésil en amical, malgré l’entrée en jeu de Neymar
EPA

Le Brésil, malgré l’entrée en jeu de Neymar pour la dernière demi-heure, a été battu en match amical par le Pérou (1-0), qui a pris sa revanche de la finale de Copa America perdue face à cette même Seleçao, mardi à Los Angeles.

C’est Luis Abram, à six minutes du terme, qui a offert le succès aux Péruviens, d’un coup de tête.

Quatre jours après son retour probant, avec un but et une passe décisive durant 90 minutes contre la Colombie (2-2), après trois mois d’absence, « Ney » a cette fois débuté sur le banc pour ces retrouvailles deux mois après la dernière finale de Copa America, remportée en son absence par la Seleçao début juillet à domicile.

Le sélectionneur Tite, qui avait répété ne vouloir prendre aucun risque pour la santé de sa star, a estimé qu’il était sûrement préférable de ne pas le faire enchaîner deux rencontres internationales en si peu de temps. Surtout après une si longue indisponibilité due à cette fameuse blessure à la cheville droite subie le 5 juin contre le Qatar.

Tant et si bien que Neymar a dû patienter une bonne heure avant de jouer, son entrée ayant d’ailleurs réveillé les 32.287 spectateurs jusqu’ici assez endormis par le mièvre spectacle.

Neymar retrouve le sourire

Immédiatement, l’attaquant, qui s’est résolu à la dernière heure du mercato à rester au Paris SG malgré ses envies de retour au FC Barcelone non assouvies, a mis du peps dans le jeu brésilien qui en fut aussi dépourvu par les absences notables dans le onze de départ du latéral vétéran Daniel Alves, du stoppeur Thiago Silva et du milieu de terrain Arthur.

Même la nouvelle star Vinicius Jr, 19 ans, a dû patienter la 70e minute pour connaître sa première sélection. Si ce duo, qu’on annonce prometteur, n’a pas eu le temps de s’exprimer, Neymar lui a tenté de forcer les choses, en alertant précisément Richarlison dans l’axe, toujours aussi imprécis (63e), et en perçant sans réussite en solo (71e). Il a aussi réclamé un penalty sans raison (73e).

Cette défaite après le match nul concédé aux Colombiens dresse un bilan bien négatif des Auriverde, auquel Neymar ne saurait être insensible, mais il peut au moins être satisfait de cette parenthèse internationale où il devait se rassurer sur un plan personnel.

En attendant de devoir se réconcilier avec le Paris SG et ses supporteurs au cours des jours et semaines qui viennent, rien ne valait mieux qu’un retour parmi les siens pour se refaire une santé.

C’est ce que doit se dire Neymar qui a pu retrouver le sourire en renouant véritablement avec le football, après un été également pourri par l’accusation de viol dont il a fait l’objet, dans un dossier classé finalement sans suite en août.

Notre sélection vidéo