La justice écossaise juge «illégale» la suspension du parlement par Boris Johnson

DR
DR

Le gouvernement a d’ores et déjà annoncé qu’il contesterait cette décision devant la cour suprême. Cette dernière se penchera en urgence sur cette question le 17 septembre.

Le parlement britannique a été suspendu mardi matin pour cinq semaines, jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines seulement avant la date prévue pour le Brexit, après que les députés ont rejeté la tenue d’élections anticipées voulues par Boris Johnson.

Cette suspension très controversée, critiquée par le président de la Chambre des communes John Bercow, s’est déroulée dans une ambiance électrique, au milieu des protestations acrimonieuses de l’opposition.

Notre sélection vidéo