Disparition du jeune Theo Hayez en Australie: voici ce qu’il se serait vraiment passé et pourquoi le Belge n’a pas regagné son auberge de jeunesse

Vidéos
Disparition du jeune Theo Hayez en Australie: voici ce qu’il se serait vraiment passé et pourquoi le Belge n’a pas regagné son auberge de jeunesse

Non personne n’oublie Theo Hayez. Trois mois et demi après la disparition du jeune bruxellois de 18 ans, voyageant sac au dos en Australie depuis fin 2018, les volontaires n’abandonnent pas. Un événement est d’ailleurs organisé ce dimanche à Byron Bay pour témoigner de la vigueur des soutiens à la famille du jeune homme.

D’autres personnes, elles, continuent de chercher des explications et des possibles thèses sur le déroulement de la fameuse soirée du 31 mai dernier. Pour rappel, ce jour-là, le Belge de 18 ans sort d’une petite boîte de nuit de Byron Bay peu avant minuit mais ne réintègre jamais sa chambre dans l’auberge de jeunesse située deux kilomètres plus loin face à la plage.

Si la police a arrêté les recherches physiques, l’enquête se poursuit et les proches de Theo Hayez peuvent compter sur de nombreux volontaires qui n’abandonnent pas le combat. L’un d’eux a d’ailleurs posté sur le groupe Facebook Looking for Théo Hayez une carte qui retracerait le trajet effectué par Theo entre la boîte de nuit… et la plage de Tallow Beach

Une fête sur la plage ?

Si l’information est évidemment à prendre avec des pincettes, il pourrait donner une piste ou un début d’explication. Selon ce trajet, que relaie la DH, Theo aurait quitté le Cheeky Monkey’s vers 23h et se serait dirigé vers l’est en direction de la plage de Tallow Beach. Pour rappel, l’auberge dans laquelle il logeait se trouvait à l’ouest de la boîte.

Theo aurait-il donc pris cette direction de lui-même ? C’est possible mais, il faut le rappeler, il n’était à Byron Bay que depuis un jour et ne connaissait pas l’environnement. Son parcours le prouve d’ailleurs puisqu’il semble tourner deux fois en rond avant de revenir une première fois sur ses pas. Il finira par trouver le bon chemin pour se rendre sur la plage.

« Il faut y aller la nuit pour comprendre qu’il est facile de se perdre, même si l’on se trouve sur le sentier qui traverse. C’est tout noir. S’il n’y avait pas de lune, il n’a peut-être même pas réalisé où il marchait. C’est très déroutant même pour ceux qui sont du coin », explique une habituée des lieux.

Mais une question demeure : pourquoi Theo a-t-il pris cette direction au lieu de se rentrer à son auberge ? Nos confrères avancent qu’il aurait appris qu’une fête se tenait sur la plage. Cela correspondrait donc au parcours (non-confirmé, on le reprécise) retracé et partagé sur le groupe Facebok.

La lumière du phare

Sauf qu’un élément perturbe la théorie du parcours. Le dernier ping émis par le smartphone du jeune homme a été enregistré sur une plage de sable considérée, a priori, sans danger. On dit qu’il faisait frisquet ce soir-là et Theo aurait peut-être trouvé une plage déserte. Fête terminée ? Annulée ?

Impossible de savoir. Il semble néanmoins évident qu’il était difficile pour le Belge de 18 ans de revenir sur ses pas. La solution la « plus simple » semblait être le phare, qui était à portée de vue. Attiré par la lumière, Theo a probablement coupé par les rochers en les escaladant. Cela pourrait constituer le moment du drame. Mais il ne s’agit, encore une fois, que d’une hypothèse !

Notre sélection vidéo