Elle boit une soupe périmée depuis trois semaines et contracte une maladie très rare: atteinte de botulisme, elle est aujourd’hui paralysée

Photo d’illustration
Photo d’illustration - 123RF

C’est un repas aux conséquences dramatiques pour une habitante de l’Essonne en France. Fin août 2019, comme le rapporte Le Parisien, celle-ci est victime d’un malaise et est hospitalisée. Les médecins croient d’abord à un accident vasculaire cérébral mais cette hypothèse est rapidement écartée après une série d’examens. Cependant, l’état de santé de la patience se dégrade et l’origine de son mal est finalement découverte : elle souffre de botulisme !

Un nom méconnu du grand public mais qui est une maladie grave. Très grave même puisqu’elle peut-être fatale. Celle-ci est due à l’absorption de toxines présentes dans des aliments contaminés sans altérer le goût ou l’odeur de ces aliments.

Une soupe à l’origine

Pour la famille de la victime, l’origine de la maladie de la femme est toute connue : une bouteille de soupe. Les enquêteurs retrouvent d’ailleurs dans le frigo de la victime plusieurs produits correspondants avec une date limite de consommation jusqu’au 4 août. Soit dépassée depuis trois semaines au moment où la patiente l’a ingérée.

Car oui, selon les enquêteurs de la répression des fraudes, la négligence aurait été commise par la consommatrice. « Compte tenu de la durée d’incubation, trois jours selon l’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), de la date d’hospitalisation de la patiente, fin août, et de la date limite de consommation du produit, le 4 août, il est avéré que la personne malade a consommé un produit périmé ».

Aujourd’hui, les nouvelles ne sont pas bonnes pour la patiente qui serait « quasi totalement paralysée et avec très peu d’espoir de récupération », comme l’explique une amie de la famille au journal français.

Notre sélection vidéo