Début vendredi du procès d’un violeur en série présumé devant le tribunal de Hasselt

Début vendredi du procès d’un violeur en série présumé devant le tribunal de Hasselt

Le procès ne sera pas encore examiné sur le fond vendredi. Un délai pour remettre des conclusions pourrait en effet être demandé. Il est également possible qu’une ou plusieurs victimes souhaitent tout d’abord qu’une expertise soit réalisée afin d’obtenir une vision correcte de l’estimation des dommages.

Lorsque l’affaire a été révélée en 2017, le suspect – un père de famille – était âgé de 36 ans. L’homme était non seulement actif sur des sites de rencontre mais apparemment également sur un site érotique.

Via l’émission télévisée d’investigation Faroek (VTM), les enquêteurs et le procureur général du Limbourg avaient appelé les victimes à se manifester. Un numéro de téléphone portable du suspect y avait été exhibé. Si un appel était ensuite passé à ce numéro, les enquêteurs reprenaient contact avec l’appelant afin de pouvoir retrouver les victimes.

L’homme avait finalement été incarcéré en septembre 2016. Des recherches ont ensuite montré qu’il aurait été en contact avec plus de 230 femmes via différents téléphones mobiles depuis 2012. On devrait savoir lors du procès combien d’entre elles se porteront partie civile.

Notre sélection vidéo