L’empoisonneuse de Trois-Ponts a cette fois été acquittée

Déjà condamnée pour le meurtre de son mari, Nancy Krings ne l’a pas été pour le vol de sa collection d’armes.
Déjà condamnée pour le meurtre de son mari, Nancy Krings ne l’a pas été pour le vol de sa collection d’armes. - Montage SP

Le 11 mars 2015, Bruno Lieber (54 ans) de Trois-Ponts décède d’une mort qui sera dans un premier temps déclarée naturelle. Mais dès l’enterrement, le comportement de veuve joyeuse de Nancy Krings (47 ans) provoque les soupçons de la famille Lieber. En effet, Nancy vend illico la collection d’armes de son mari, sa voiture, et rencontre à l’enterrement un homme qui deviendra très vite son nouveau compagnon. Les confidences de Nancy à une amie qui enregistre la conversation la perdent. La famille obtient l’exhumation du corps, dont l’autopsie révélera l’absorption de fortes quantités de strychnine.

Nancy est arrêtée cinq mois plus tard, et condamnée, le 2 février 2017, à 20 ans de prison pour assassinat « commis de manière machiavélique », commentera le tribunal.

Cette affaire a fait des petits, avec la disparition de la collection d’armes et d’uniformes amassée avec passion par Bruno au cours de sa vie qui est aujourd’hui reprochée à Nancy. Celle-ci a donc à nouveau comparu, évidemment toujours détenue, devant le tribunal correctionnel de Verviers. Qui l’a acquittée au bénéfice du doute.

Notre sélection vidéo