Une fillette de douze ans décède d’un arrêt cardiaque après avoir attendu l’ambulance pendant plus d’une heure

Une fillette de douze ans décède d’un arrêt cardiaque après avoir attendu l’ambulance pendant plus d’une heure
Capture Mirror

Les faits remontent à 2016, au Pays de Galles, quand la maman de Ffion Jones décide d’emmener sa fille âgée de 12 ans chez un médecin car elle avait souffert de vomissements et de fatigue tout le week-end. Lorsque la petite est arrivée chez le docteur Leeson au centre de soins primaires de Rumney, elle avait une fréquence cardiaque élevée, une respiration rapide et une tension artérielle très basse, ce qui a poussé le docteur Leeson à appeler une ambulance, car elle craignait que la petite ne soit déshydratée, suite aux vomissements.

Le docteur Leeson a alors appelé une ambulance, qui normalement met huit minutes pour arriver. Quand le docteur a appelé le numéro d’urgence 999 vers 14h20, on lui a dit qu’aucune « ambulance de huit minutes » n’était disponible, mais qu’une autre serait envoyée dès que possible. L’ambulance aura finalement mis plus d’une heure pour se rendre chez le médecin, période durant laquelle la petite Ffion a fait un arrêt cardiaque.

Ce n’est que lors de la venue chez le médecin de Ffion que ce dernier a découvert qu’elle était atteinte de la maladie d’Addison, une maladie rare des glandes surrénales.

Capture Mirror

L’ambulance n’arrivant pas, le docteur Leeson a appelé le service de pédiatrie de l’UHW pour demander des conseils sur les soins à apporter à Ffion. Elle a expliqué qu’elle avait couché la petite fille et qu’elle lui avait donné du Dioralyte pendant qu’ils attendaient l’ambulance.

Quelques instants plus tard, l’état de Ffion s’est amélioré. Elle a repris des couleurs et elle recommençait à parler. Voyant que la patiente allait mieux, le docteur Leeson est retourné examiner ses patients. Peu après 15 heures, le docteur Leeson a appris que la petite avait fait un arrêt cardiaque. « Je suis directement allée dans la pièce où se trouvait Ffion. Elle était allongée sur le côté, inconsciente, ses pupilles étaient dilatées », déclare le docteur. Elle a directement débuté le massage cardiaque, aidée par d’autres membres du personnel.

« Au moment où nous appliquions l’oxygène, une réceptionniste de l’hôpital universitaire du Pays de Galles a demandé que je confirme qu’il s’agissait d’un véritable arrêt cardiaque avant qu’une ambulance ne soit envoyée », déplore le docteur Leeson avant d’ajouter : « Je suis restée sans voix pendant quelques secondes ».

Une ambulance a fini par arriver à 15h30, où le docteur Taylor, arrivé 9 minutes plus tôt, a confirmé l’arrêt cardiaque et a commencé la tentative de réanimation. Ffion est arrivée à l’UHW à 15h41, où elle a été déclarée morte. L’enquête se poursuit.

Notre sélection vidéo