D1A: Charleroi ne fait pas de cadeau à Mazzu et s’impose face à Genk (2-1)

Le Sporting de Charleroi accueille Genk dans son antre en ouverture de la septième journée de championnat.

De l’émotion à la pelle

L’émotion est assurément un des maîtres-mots de cette rencontre : d’abord – et surtout ! – pour Felice Mazzu, qui retrouve le Mambourg, où il a passé 6 ans (2013-2019). Ensuite pour Sébastien Dewaest, qui a également évolué à Charleroi avant de débarquer au sein de l’effectif limbourgeois, puis d’en devenir le capitaine. Citons enfin Dieumerci Ndongala, qui a aussi porté la vareuse des Zèbres de 2014 à 2016.

Pour son grand retour au Mambourg, Felice Mazzu alignait le onze suivant : Coucke – De Norre, Cuesta, Dewaest, Uronen – Heynen, Berge, Hrosovsky – Ndongala, Onuachu, Paintsil.

Le successeur de Mazzu, l’entraîneur français Karim Belhocine, composait pour sa part une équipe en 4-3-3 : Penneteau – Marinos, Dessoleil, Diagne, Nurio – Morioka, Ilaimaharitra, Diandy – Bruno, Nicholson, Fall.

Une bonne volonté récompensée

Dès l’entame de la partie, la bonne volonté des Zèbres était palpable : un pressing appuyé était mis en place par Karim Belhocine, parfaitement appliqué par ses hommes. Avant la 25e minute de jeu, les occasions – principalement créées sur phases arrêtées – se faisaient toutefois rares.

Un pénalty comme tournant de match

La partie s’est réellement emballée en deuxième partie de période : sur un ballon anodin prolongé vers Coucke, Fall surgissait, et Coucke bousculait (légèrement) l’attaquant sénégalais. Il n’en fallait pas plus à Monsieur Verboomen pour désigner le point de pénalty, et le VAR approuvait la décision. Morioka se chargeait de la conversion et libérait les Carolos. À tel point qu’à peine trois minutes plus tard, Shamar Nicholson, doublait la mise : servi à l’entrée de la surface par Diandy, l’attaquant jamaïcain effaçait Dewaest avec détermination et frappait en force, du pied gauche, à la droite de Coucke ! 2-0, c’était le score à la pause !

Une deuxième mi-temps hachée

La deuxième période commençait sur un mode mineur et les fautes s’accumulaient, parfois accompagnées de cartons jaunes. À défaut de voir des occasions, le spectateur neutre pouvait se délecter d’un splendide but de Paul Onuachu à l’heure de jeu. L’international nigérian, pourtant peu à son affaire jusqu’alors, plongeait proche du sol pour reprendre de la tête un joli centre d’Uronen. Dans les derniers instants de la rencontre, les Limbourgeois faisaient trembler Charleroi, mais sans parvenir à tromper Penneteau une nouvelle fois.

Charleroi quatrième

Les Carolos font une bonne opération en se hissant à la quatrième place, tandis que Genk pointe à la septième place, en attendant la suite de la septième journée de championnat.

► Tous nos articles CHARLEROI pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo