Mystère autour du point blanc lumineux observé dans tout le pays: David Dehenauw affirme que ce n’est pas un ballon-sonde de l’IRM! (vidéos)

Vidéos
Mystère autour du point blanc lumineux observé dans tout le pays: David Dehenauw affirme que ce n’est pas un ballon-sonde de l’IRM! (vidéos)

Ce week-end, de nombreux citoyens ont observé, dans le ciel, un étrange spectacle. Un point blanc lumineux a en effet été remarqué par des habitants des quatre coins du pays. Et sans surprise, les théories les plus folles ont rapidement vu le jour. Certains parlaient d’un astéroïde, d’autres préféraient évoquer une présence extraterrestre…

Frederick Delaere, le coordinateur d’UFO-meldpunt, a d’ailleurs expliqué avoir reçu plus de plus de 30 messages signalant la présence d’un ovni dans le ciel ce samedi.

Contacté par nos confrères de RTL, un astrophysicien de l’Institut Royal Météorologique a tenu à faire la lumière sur ce point lumineux : « Je l’ai pointé à l’aide d’un télescope et j’ai vu qu’il s’agissait d’un ballon-sonde », a expliqué Frédéric Clette à RTL Info. Comme le précise l’IRM sur son site, une radiosonde est un instrument de mesure qui, relié à un ballon gonflé d’hydrogène ou d’hélium, effectue et transmet en permanence des observations de la température, de la pression, de l’humidité et, éventuellement, de la quantité d’ozone durant son ascension dans l’atmosphère.

Et si certains internautes ont évoqué une explosion, c’est également normal, car le ballon qui a un diamètre d’environ 60 cm finit par exploser : « À mesure qu’il monte dans la stratosphère […] la baisse de pression fait que son diamètre atteint 30 m. Puis, l’enveloppe en caoutchouc cède sous la tension et la sonde retombe avec un parachute », précise l’astrophysicien à nos confrères

Le débat semblait donc clos. Semblait, car ce matin, David Dehenauw, à qui le phénomène n’a évidemment pas échappé, assure que l’IRM n’a lancé aucun ballon-sonde ce week-end : « Nous n’en envoyons que les lundis, mercredis ou vendredis. C’est aussi le cas des services météo de l’armée ».

Du coup, il s’agit probablement d’un ballon d’un particulier. Un ballon de la sorte est facilement trouvable sur la toile à partir de 50 euros. Ou pas…

Car malgré ces affirmations, Marc Van den Broeck, directeur de l’observatoire Urania, a des doutes. «  Je l’ai vue aussi », explique-t-il au Nieuwsblad. « Cette boule blanche est restée 15 minutes à la même place. C’est pour ça que j’ai cru, dans un premier, qu’il s’agissait d’une étoile. Les ballons ne restent jamais si longtemps, ils explosent après une minute ». Lui plaide donc pour un satellite qui se serait désintégré…

Et si la réponse était ailleurs ?

Notre sélection vidéo