Insomnie: vous avez mal dormi ces dernières nuits? Voici peut-être pourquoi…

Insomnie: vous avez mal dormi ces dernières nuits? Voici peut-être pourquoi…

Dormons-nous moins bien les nuits de pleine lune ? Cette croyance populaire est répandue mais est-elle seulement vraie ? Si rien ne permet de l’affirmer à 100 %, plusieurs études révèlent que la pleine lune aurait bien un impact sur notre sommeil. Et la pleine lune a justement eu lieu ce week-end, c’était ce samedi 14 septembre 2019 à 06h35 précisément.

En 2013, les chercheurs du laboratoire de chronobiologie de l’Université de Bâle se sont basés sur des données collectées par le passé, pour une autre recherche sur le sommeil. Des volontaires avaient passé 64 nuits à dormir dans une pièce obscure isolée du monde extérieur, sans bruit et sans lumière. Parmi deux groupes de volontaires, il y avait un premier panel de 9 femmes et 8 hommes jeunes, entre 20 et 31 ans et un deuxième panel, plus âgé, entre 57 et 74 ans, constitué de 8 femmes et 8 hommes. Les enregistrements se sont prolongés sur plusieurs jours, sans aucune information, donc, sur le cycle lunaire au moment des mesures.

Temps de sommeil réduit de 20 minutes Les différentes phases de sommeil des volontaires ont été enregistrées à l’aide d’un électroencéphalogramme. Ce dernier révèle que le sommeil profond, considéré comme étant le plus réparateur, est raccourci de 30 % quand la Lune est pleine. Le sommeil lui-même dure moins longtemps, et sa qualité serait moins bonne. Ils ont observé que les sujets mettaient 5 minutes de plus pour s’endormir. Quatre jours avant la pleine lune et quatre jours après, le temps de sommeil global était raccourci de 20 minutes.

En outre, ils ont également découvert que pendant une nuit de pleine lune, les sécrétions de mélatonine, une hormone liée au sommeil, sont plus basses. Les chercheurs pensent que nous avons peut-être une horloge biologique, « circa-lunaire » calée sur le cycle de la Lune. Il y aurait là un début d’explication à l’impact de la pleine lune sur notre sommeil.

En 2014, une équipe de l’université Semmelweis de Budapest (Hongrie) reprend des données collectées lors de recherches antérieures menées entre janvier 2007 et novembre 2009. Ils ont démontré que l’on met plus de temps à s’endormir et que le sommeil est moins profond et moins réparateur la nuit de pleine lune. En revanche, ces données ne leur permettent pas de trouver une explication exacte à ces observations : «  Le mécanisme exact de l’association entre le cycle lunaire et le sommeil demeure non éclairci  ».

Toujours en 2014, des chercheurs de l’Université de Göteborg en Suède ont publié une étude portant sur 47 volontaires. Ils ont constaté une diminution du temps de sommeil de 25 minutes lors de la période de pleine lune, ainsi qu’une sensibilité aux bruits plus importante.

D’autres scientifiques en revanche, bien qu’ils ne remettent pas en cause les résultats récoltés par les diverses recherches, affirment qu’on ne pourra être complètement fixé que lorsque des études spécifiquement conçues pour le prouver seront menées.

►► Un site propose de découvrir l’influence de la lune sur votre sommeil.

Notre sélection vidéo