Liège: quinze mois de prison avec sursis partiel pour avoir frappé son épouse enceinte

Liège: quinze mois de prison avec sursis partiel pour avoir frappé son épouse enceinte
Illustration Photonews

Le 30 mars 2018, le prévenu avait porté un coup dans le ventre de sa compagne enceinte. La mère de la victime avait voulu s’interposer, mais il l’avait mordue au doigt.

La seconde scène de violence s’était déroulée un mois après. Le prévenu avait projeté sa femme au sol, avant de la rouer de coups. Puis, en juin, il s’en était violemment pris à son épouse parce qu’elle avait refusé de porter son matériel de pêche.

Pour ces scènes de coups, pour d’autres faits de coups occasionnés à une personne ayant tenté de s’interposer et pour des préventions de détention et port illégal d’arme, le prévenu a été condamné à une peine de 15 mois de prison avec sursis pour la moitié.

Notre sélection vidéo