Pierre, le patron de la scierie René Libert, y a mis le feu avant de se suicider, à Francorchamps: le corps du défunt a été identifié formellement

L’incendi a touché la scierie René Libert à Francorchamps. Il ne reste plus rien.
L’incendi a touché la scierie René Libert à Francorchamps. Il ne reste plus rien. - F.H.

Comme pressenti, c’est bien le corps sans vie de Pierre Libert (PHOTO), le patron de la société de négoce de bois René Libert à Stavelot, qui a été retrouvé dans les décombres, à la suite de l’incendie de son entreprise. Le parquet, via son procureur de division, Gilles de Villers Grand Champs, a confirmé l’information qui ne faisait plus vraiment de doute.

Il se confirme également que Pierre Libert a reçu une balle en pleine tête. Comme nous l’avions déjà écrit, un fusil avait été retrouvé à côté du corps. Cependant, à ce stade de l’enquête, le parquet ne peut indiquer si c’est ce qui a causé sa mort ou si c’est l’incendie. Des examens supplémentaires doivent être effectués pour affiner les conclusions.

► Pierre Libert a laissé une lettre avant de se donner la mort.

► Il a envoyé sa femme au magasin avant de bouter le feu : voici le déroulement de ce tragique fait divers.

Notre sélection vidéo