Mouvement de grève sur plusieurs sites de l’entreprise Bekaert

Mouvement de grève sur plusieurs sites de l’entreprise Bekaert
Belga

La grève est largement suivie par les ouvriers, indique l’entreprise dans un communiqué. Les représentants du personnel ont appelé à la grève en réponse à une dernière invitation de la direction à faire avancer les négociations sur la restructuration.

En mars dernier, la direction de Bekaert a annoncé un large plan de restructuration, comprenant la délocalisation de l’activité jusqu’à présent menée dans l’usine de Moen, en Flandre occidentale. La production de cette unité, des fils d’acier pour le béton, devrait déménager vers la République tchèque. Les syndicats ont organisé plusieurs actions de grève et de ralentissement à la suite de cette annonce.

Une réunion entre la direction et les syndicats est prévue ce jeudi dans le cadre des négociations sur la mise en oeuvre de la restructuration des activités. « La direction de Bekaert n’accordera pas de délai supplémentaire dans ce dossier et souhaite considérer le nombre de licenciements considérablement réduit et les modalités d’application comme étant définitifs afin de poursuivre les négociations portant sur tous les autres points aussi rapidement que possible », souligne l’entreprise.

Dans une lettre adressée aux représentants syndicaux, le CEO de Bekaert, le Britannique Matthew Taylor, indique pouvoir limiter à 169 le nombre de licenciements d’ouvriers et employés, contre les 257 initialement annoncés. « Nous privilégions clairement un accord mais si nous ne progressons pas sur les autres points jeudi, nous serons malheureusement contraints de procéder à la restructuration avec un plan social sans accord », prévient-il.

Notre sélection vidéo