La voisine de Julien, maltraité à Dampremy par sa belle-fille et le frère de celle-ci, sort du silence: «Ils le traitaient de fils de chien»

Carissa et Michaël nient la plupart des faits.
Carissa et Michaël nient la plupart des faits. - DR

Un drame au quotidien s’est déroulé tous les jours, durant au moins deux mois, dans une courette de la rue Bougnou, à Dampremy, comme nous vous le révélions dans nos éditions de ce mercredi : brimé par sa belle-fille Carissa et le frère de celle-ci, il a tout subi, jusqu’à se retrouver couvert d’excréments  !

L’homme était devenu incontinent. D’après le parquet de Charleroi, la belle-fille en aurait eu marre des incontinences de son beau-père. Selon ses dires, le sexagénaire a été frappé plusieurs fois par ses bourreaux. Ces derniers reconnaissent lui avoir porté des coups mais contestent le traitement dégradant dont il aurait été victime. Le parquet de Charleroi n’exclut pas que la victime ait également été contrainte de manger des excréments.

► Des sauterelles dans le pantalon, des excréments sur le visage… Julien a vécu un véritable calvaire.

La victime, Julien, un homme de 63 ans diminué par plusieurs AVC, est encore aujourd’hui hospitalisé depuis le 22 août dernier. Si son cauchemar a pris fin ce jour-là, c’est parce qu’une voisine a aperçu le sexagénaire par la fenêtre.

► La voisine raconte l’horreur qu’elle a pu observer  : « Ils le traitaient de fils de chien. »

L’homme était en plein soleil, la tête rougie par la chaleur, et il semblait mal en point… À son arrivée, la police a immédiatement fait appel à l’ambulance. Il était contraint de vivre à l’extérieur de la maison et n’avait le droit de rentrer à l’intérieur de l’habitation qu’entre 22H00 et 06H00.

Les deux suspects ont été auditionnés par la police, avant d’être inculpés et placés sous mandat d’arrêt pour traitements inhumains et dégradants et coups et blessures. Le dossier a été mis à l’instruction. D’autres personnes pourraient encore être inquiétées dans le cadre de ce dossier.

Une scène a poussé la voisine à appeler les secours : « C’en était trop ! »

Notre sélection vidéo