Vincent Mannaert: «Avec la Ligue des champions et les transferts, Bruges peut viser les 120 millions d’euros de budget cette saison»

@CHRISTOPHE KETELS/Belga.
@CHRISTOPHE KETELS/Belga.

Au-delà des 9 points qui séparent le FC Bruges d’Anderlecht après seulement 7 journées de compétition, c’est surtout le gouffre entre les deux clubs, observable dans presque tous les domaines, qui suscite le débat. Entre une entité qui peaufine son projet et une autre en plein chantier, il semble y avoir un siècle d’écart.

Hormis son stade, le Club ne s’est jamais porté aussi bien. Hormis son stade itou, le Sporting ne s’est jamais porté aussi mal. Duel des extrêmes, plus que confrontation de rivaux, ce dimanche au stade Breydel. Avec dans le rôle du speaker de luxe pour préfacer l’avant-Topper, Vincent Mannaert, le directeur général brugeois.

Vincent Mannaert, plus que le début de championnat, c’est surtout la qualification pour les poules de C1 qui a marqué les esprits. D’autant plus qu’elle s’est conquise au forceps contre le Dinamo Kiev et Linz, via la voie des non-champions…

Sans aucun doute, oui. Il s’agit d’une première en Belgique et nous en sommes très fiers. Après des années de réorganisation à plusieurs niveaux, tout est en train de se mettre en place. Et le sportif est évidemment aux premières loges : durant l’intersaison, l’ossature de l’équipe est restée solide malgré le départ de Wesley. Elle a même été renforcée après un chiffre record de ventes (NDLR : 62 millions) qui aurait pu susciter des interrogations auprès de nos supporters. Du côté structurel, l’été nous a également permis d’effectuer un grand bond en avant, avec le déménagement définitif de nos départements sportif, administratif et commercial, ici dans notre nouveau centre d’entraînement à Westkapelle. Un investissement de 15 millions qui promet d’être très vite rentabilisé quand je vois l’évolution du mode de fonctionnement qu’il a immédiatement engendré. Tout est centralisé, moderne, efficace.

> Bruges est-il un club riche ou un club de riches? Il nous dit tout dans un entretien à cœur ouvert.

> Eriger un stade en Belgique? «Un chemin de croix!». Son avis est tranché...

> Anderlecht: «L’affaire Diagne a été réécrite par les médias», lance-t-il.

Notre sélection vidéo