Dominique Leroy aurait eu des contacts avec KPN dès le mois de juin

Photo News
Photo News

C’est le journal néerlandais NRC Handelsblad qui donne l’information, relayé par De Standaard. Dominique Leroy aurait été approchée dès le mois de juin par KPN. « Nous l'avons contactée pour la première fois à la fin du mois de juin », déclare une source de haut rang au sein de la société de télécommunications néerlandaise. « Elle a dit: ‘Je dois penser à ça. Peut-être devrions-nous reparler plus tard’. Une conversation a eu lieu fin juillet sur un large éventail de thèmes. Quelle est votre vision du leadership? Comment voyez-vous une entreprise comme KPN? »

C’est le 25 juillet que Dominique Leroy ordonnait la vente de ses actions. Or la question est de savoir si elle savait déjà qu’elle allait quitter Proximus.

Dominique Leroy a précisé qu’elle n’avait pas encore décidé de quitter Proximus au moment de cette vente même si elle avait déjà discuté avec d’autres parties, y compris KPN.

Nomination reportée

On apprend par ailleurs que la nomination de Dominique Leroy à la tête de la société de télécommunications néerlandaise KPN va être reportée. Elle doit normalement rejoindre KPN le 1er décembre. Paul Koster estime cependant qu’il faut reporter l’assemblée des actionnaires lors de laquelle la nouvelle CEO sera proposée. «L’enquête doit être terminée avant que KPN ne présente sa nomination aux actionnaires», a-t-il déclaré à RTL Z.

«En tant que CEO, vous devriez pouvoir estimer qu’il y a certaines choses à ne pas faire.»

Notre sélection vidéo