Standard: Sclessin n’est plus à prendre

Standard: Sclessin n’est plus à prendre
News

En ouvrant le chapitre de l’immense projet avec le Standard, Michel Preud’homme avait coché différentes missions dans son carnet de route. L’une d’entre elles menait à la nécessité de rendre à Sclessin ses plus belles lettres de noblesse. L’Enfer tant redouté dans le passé ne brûlait plus comme il se doit et les désillusions ont souvent fait naître de l’effritement dans les couloirs de l’enceinte. À force de travail et de perfectionnements, le bord de Meuse rime de nouveau avec forteresse imprenable.

Depuis l’ouverture de la compétition, les adversaires viennent se casser les dents sur la rage de vaincre et la détermination des Rouches. Le panache de Zulte et Mouscron, le petit brin de chance européen face à Guimaraes et le jusqu’au-boutisme de Courtrai possèdent le même dénominateur commun à savoir le succès au bout du compte. Les Rouches sont en pleine confiance et le calendrier laisse croire que ce ressenti n’est pas prêt d’être bouleversé.

Face à Eupen sur le coup de 14h30, contre Lommel ce mercredi en Coupe de Belgique et dimanche prochain face à Charleroi, le Standard peut poursuivre ses scènes de joie avec ses supporters. Ceux qui ne tremblent plus lorsque l’opposition foule leur pelouse fétiche ou qui se gaussent de ne plus avoir été battus à la maison depuis le 10 mai face à Gand (2-3) en Playoffs 1. Si la semaine se terminait avec la cadence du moment, les Liégeois pourraient se rendre à Arsenal avec l’esprit serein. Une sorte de joute bonus, au cours de laquelle rien ne serait obligatoire ou perdu, de quoi donner des envies d’exploit. Mais avant de penser aussi loin, il est bon de rappeler que les Pandas ne seront pas des victimes consentantes. La meilleure preuve étant le nul obtenu sur la pelouse d’un FC Bruges incapable de trouver la faille au sein d’une défense renforcée et concentrée. Pour ne pas tomber dans le même piège, MPH pourrait être tenté de faire tourner un effectif, certes pléthorique, mais quelque peu émoussé par l’enchaînement des matches.

Si le retour de Zinho Vanheusden au cœur de la défense ne fait pas l’ombre d’un doute, une place en front de l’attaque pour Felipe Avenatti serait envisagée. Touché lors des débats européens, Renaud Emond est incertain et pourrait profiter du retour aux affaires de l’Uruguayen pour souffler un peu. Selim Amallah est également une possibilité de changement…

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo