Le corps de Marion Haan repêché dans la Meuse: le parquet confirme l’information, la thèse du suicide privilégiée

Le corps de Marion Haan repêché dans la Meuse: le parquet confirme l’information, la thèse du suicide privilégiée

Le corps sans vie d’une jeune femme a été découvert dimanche dans les eaux de la Meuse à Liège, à hauteur du pont Atlas. Il s’agit de Marion Haan, une étudiante française portée disparue depuis la semaine dernière.

Selon le parquet de Liège contacté dimanche après-midi, le corps n’a toutefois pas encore été formellement identifié.

D’après la magistrate de garde, plusieurs éléments indiqueraient toutefois bien que le corps retrouvé soit celui de Marion Haan, jeune fille de nationalité française disparue depuis le 17 septembre dernier.

La magistrate a également précisé qu’aucune trace d’un tiers n’aurait été constatée.

Marion Haan, étudiante en troisième année de kinésithérapie à la Haute École de Province de Liège, était portée disparue depuis mardi dernier.

Ce dimanche, en début d’après-midi, des passants ont aperçu un corps dans la Meuse, à hauteur du pont Atlas.

Les plongeurs des pompiers de Liège sont donc intervenus et ont repêché la dépouille. Il pourrait s’agir de Marion Haan, une étudiante portée disparue depuis mardi dernier.

Toutefois, le parquet de Liège a insisté sur le fait que le corps n’avait pas encore été formellement identifié, même s’il y a de fortes présomptions indiquant qu’il s’agit bien de Marion.

En milieu d’après-midi, le magistrat de garde indiquait que le timing et le lieu où on a découvert le corps «collaient» effectivement avec l’endroit où Marion a disparu. Un médecin légiste s’est donc rendu sur place.

Les parents contactés

Les parents de la jeune femme ont été rapidement contactés pour tenter d’identifier un signe distinctif qui pourrait se trouver sur le corps de leur fille. Un abonnement de bus a également été découvert, mais il devait être analysé. Une autre analyse, dentaire celle-là, devait permettre de mettre formellement un nom sur le corps repêché.

Le parquet a également précisé qu’aucune trace d’un tiers n’a été découverte.

Marion Haan, d’origine française, est étudiante en kinésithérapie. Elle a disparu après avoir quitté son kot, situé quai Godefroid Kurth, mardi dernier

Le parquet confirme qu’il s’agit de Marion

Le corps retrouvé ce dimanche en début d’après-midi est bien celui de Marion Haan, a confirmé le parquet de Liège dimanche soir.

La thèse du suicide est la piste privilégiée, car aucune trace d’intervention extérieure n’aurait été constatée.

Notre sélection vidéo