Avantages et inconvénients des techniques rapides: construction contre la montre

Construction préfabriquée

DÉFINITION Une maison fabriquée en usine : tel est le principe du préfabriqué.
Comment ça marche ? Tout d’abord, les éléments de façade sont assemblés. Ensuite, un robot contrôle que les briques de parement sont à la bonne place. Ensuite, c’est au tour de la menuiserie. Le parement est pourvu d’une couche de béton renforcé de fibres, d’une épaisse couche d’isolant et d’une armature de raccord. Enfin, les installations électriques et sanitaires sont posées. Quid de l’enveloppe intérieure du mur extérieur ? Il s’agit d’une couche de béton à base de granulés d’argile expansée. La pose des seuils et des fenêtres se fait manuellement, tout comme le rejointoiement. Quand tout ça est terminé, les murs finis n’ont plus qu’à être transportés de l’atelier sur le chantier et sont prêts à être assemblés.

DÉLAI DE CONSTRUCTION ? Montage : 4 à 5 jours. Habitable dans les 6 mois.
LES AVANTAGES ?

  • Non tributaire des conditions météo : les éléments de construction sont fabriqués en atelier. Il n’y aura pas de retard.
  • Pas de défauts de mise en œuvre  : presque toutes les pièces sont préassemblées.
  • Prix garanti : tous les détails sont fixés à l’avance, tout comme le prix.

LES INCONVÉNIENTS ?

  • Moins de liberté architecturale : possibilités de production limitées du fabricant.
  • Marché de niche : pas de grand choix d’entreprises de construction.
  • Décision anticipée : il est difficile de procéder à des ajustements par la suite.

Construction métallique

DÉFINITION Une maison à armature métallique se compose de colonnes verticales et de hourdis horizontaux. Ces éléments préfabriqués en atelier n’ont plus qu’à être montés sur place. C’est la raison pour laquelle la construction métallique est opérationnelle en quelques jours. Pour le parement de l’armature métallique, deux options sont possibles : soit la finition classique de la façade, soit l’aspect industriel. Dans ce dernier cas, on a recours à des panneaux sandwich en acier ou en béton à noyau isolant. En construction métallique, il existe également plusieurs variantes, idéales pour agrandir une maison. Par exemple, il est possible d’adosser une unité clé sur porte à une habitation existante ou de l’empiler. Le délai est plus court, mais les dimensions sont limitées : on avoisine les 12 m sur 3 m.

DÉLAI DE CONSTRUCTION ? Gros-œuvre : 4 semaines.
LES AVANTAGES ?

  • Structure légère : vous pouvez réaliser des économies sur les frais de fondation.
  • Liberté architecturale : les grandes charpentes, les étages en encorbellement et les grandes baies ne posent aucun problème.
  • Pas de ponts thermiques : l’armature est entièrement enveloppée dans la coque isolante.

LES INCONVÉNIENTS ?

  • Mauvaise isolation acoustique : l’isolation acoustique n’est pas un luxe superflu.
  • Contraintes urbanistiques : certaines communes interdisent les façades industrielles.
  • Inertie limitée : la maison se refroidit et se réchauffe plus rapidement.

Construction en béton

DÉFINITION Dans la construction en béton, les murs porteurs de la maison sont constitués de panneaux de béton coulés et finis en usine ou sur chantier. La finition sur chantier s’effectue selon le principe du mur creux. Le béton est injecté sur place dans les panneaux. Contrairement aux murs extérieurs, les cloisons intérieures ne sont pas porteuses. Cela ouvre la voie aux grandes charpentes et à l’ameublement au gré de vos envies : idéal en architecture moderne. Vu le principe d’ouverture, il est aussi très facile d’apporter des ajustements à un stade ultérieur.

DÉLAI DE CONSTRUCTION ? Gros œuvre fermé en 2 mois
LES AVANTAGES ?

  • Liberté architecturale : de grandes charpentes sont possibles, l’idéal pour une architecture ouverte et moderne.
  • Finition complète : pas de plafonnage des murs intérieurs.
  • Bonne isolation acoustique grâce aux propriétés massives du béton.

LES INCONVÉNIENTS ?

  • Contraintes pratiques : moyens de transport adaptés et accessibilité du chantier.
  • Technique coûteuse pour un style architectural classique.
  • Manque de flexibilité : une fois livrés sur chantier, les équipements sanitaires ou électriques ne peuvent plus être modifiés.

Ossature bois

DÉFINITION En ossature bois, différentes techniques de construction sont possibles. L’ossature bois est la plus connue. Les murs porteurs y sont constitués de poteaux et de poutres en bois. Ce système poutres-poteaux repose aussi sur une ossature 100 % bois. En ossature bois massive, on distingue la construction en madriers empilés et le Cross Laminated Timber (CLT ou bois lamellé croisé, également appelé bois multicouche massif). La construction en madriers empilés s’apparente à la construction d’une cabane en rondins à l’aide de poutres empilées verticalement. Le CLT est une technique relativement neuve, où des couches de bois contrecollées croisées constituent les parois et les planchers de la maison.

DÉLAI DE CONSTRUCTION ? Gros œuvre fermé en 3 mois
LES AVANTAGES ?

  • Matériau de construction écologique : le bois est durable, inépuisable et recyclable.
  • Bonne hygrométrie : le matériau naturel maintient les taux d’humidité à niveau.
  • Convivial en rénovation : facile en rénovation et à mettre en œuvre dans les annexes.

LES INCONVÉNIENTS ?

  • Acoustique : l’isolation acoustique n’est pas un luxe superflu.
  • Inertie thermique : un matériau léger n’emmagasine pas bien la chaleur et le froid.
  • Peu d’ajustements possibles : le processus de fabrication s’effectue généralement entièrement en usine.