Abonnez-vous pour 1€

Un jeune Flémallois (14) a envoyé 722 sms pour aider Pia: Orange ne peut rien faire pour la facture de 1.444 euros qu’a reçue sa maman!

Exclusif
Un jeune Flémallois (14) a envoyé 722 sms pour aider Pia: Orange ne peut rien faire pour la facture de 1.444 euros qu’a reçue sa maman!
DR

La mobilisation a été générale dans toute la Belgique pour venir en aide aux parents d’un bébé de neuf mois, Pia, atteinte d’amyotrophie spinale. Cette maladie est mortelle pour les enfants en bas âge car elle provoque une atrophie des muscles qui empêche notamment les poumons de fonctionner.

Parmi les très nombreux donateurs, on retrouve un jeune Flémallois de 14 ans, malgré lui ! Car ce jeune garçon, souffrant de dyspraxie, a envoyé pas moins de 722 SMS à deux euros pour aider la petite Pia. « Cela partait d’une bonne intention. Il pensait que plus il en envoyait, plus il aidait Pia », explique Corinne, la maman de cet adolescent flémallois.

« Il recevait après chaque envoi un message indiquant que ce SMS était gratuit. Il n’a pas compris que c’était le SMS de retour qui était gratuit et qui confirmait son envoi d’un SMS à 2 euros ! C’est la raison pour laquelle je me retrouve aujourd’hui avec une facture de plus de 1.400 euros ! »

►► « Ces sms doivent être réservés aux personnes majeures »

Cette maman a contacté son opérateur, Orange, qui a versé les 1.444 euros aux parents de Pia et qui attend à présent d’être remboursé par cette maman flémalloise. « Orange m’a précisé qu’il ne pouvait pas me rembourser ni arrêter les SMS envoyés ! Je vais contester cette facture auprès du médiateur des Télécoms et nous verrons ce qu’il en adviendra. Orange me dit qu’il ne sait rien faire avant que la facture soit éditée, le 25 octobre. J’ai stoppé le GSM de mon fils puis Orange l’a carrément coupé. Or, mon fils souffre de dyspraxie, un trouble du développement de l’enfant dont un trouble de la coordination. Il a donc un besoin urgent de son GSM. Mais Orange me réclame une somme de 250 euros comme provision pour réactiver le téléphone », annonce Corinne. Le papa du garçon a déposé plainte auprès de l’IBPT.

Pour rappel, chaque message envoyé permettait à la famille de récolter deux euros. Et les parents de Pia sont parvenus à lever en très peu de temps les 1,9 million d’euros nécessaires pour soigner leur enfant. Pour rappel, le médicament Zolgensma, de la firme pharmaceutique Novartis, n’a pas encore été approuvé par l’Agence européenne des médicaments.

Notre sélection vidéo