Abonnez-vous pour 1€

Les métiers du digital, c’est quoi?

Vidéo
Les métiers du digital, c’est quoi?

« Il y a deux grandes catégories dans les métiers du digital, nous explique André Blavier, expert senior et manager à l’Agence du numérique, en charge de la politique numérique en Wallonie. La première, ce sont les métiers qui sont directement liés au numérique. Ce sont les gens qui font de la programmation, du développement, qui conçoivent des applications informatiques… Mais aussi la cyber-sécurité, le hardware, les équipements… Ce sont les métiers qui sont numériques par nature et par destination. »

« Par ailleurs, la transformation numérique implique évidemment qu’énormément des métiers traditionnels vont être transformés, changent de nature ou vont disparaître. Les métiers de journaliste, de médecin, de juriste ou d’opérateur dans une usine sont profondément transformés par le numérique. Et d’autres métiers vont être inventés. »

André Blavier
André Blavier

Les métiers du digital ne connaissent pas la crise. « Depuis de nombreuses années, mais ça ne fait que s’amplifier, il y a une pénurie de métiers numériques en Wallonie : des développeurs, des programmeurs, des spécialistes en sécurité informatique, en cloud-computing, en internet des objets… Ces profils sont très fortement demandés sur le marché. Ce qui n’est pas sans causer quelques problèmes, parce que, dans le secteur du numérique en Belgique, et particulièrement en Wallonie, les entreprises sont plutôt de petite taille, ce qui veut dire que la capacité d’une entreprise à être concurrentielle pour recruter des profils de haut niveau est aussi handicapée par la taille des entreprises. Ce secteur connaît donc un turn-over assez important. C’est embêtant parce que dans le cadre de l’innovation du numérique, de la recherche et du développement, on a besoin d’une certaine forme de continuité. C’est difficile d’assurer cette continuité si le personnel est difficile à recruter et s’il risque de partir à tout moment. »

Comment expliquer cette pénurie ? « Il y a trop peu de gens qui choisissent les formations qui touchent les technologies et le numérique : les ingénieurs, les techniciens, les mathématiciens, les informaticiens… Les métiers technologiques restent trop peu attractifs pour les jeunes, sans doute parce que, au moment de faire leur choix, la perception qu’ils en ont est qu’ils sont compliqués, que les études sont difficiles… C’est une des raisons pour lesquelles à l’Agence du Numérique, dans le cadre du programme Digital Wallonia, on a mis en œuvre des actions sur le long terme en matière d’apprentissage du coding dès le plus jeune âge, pour familiariser les jeunes le plus tôt possible avec l’usage professionnel de l’informatique, pour leur montrer que ce sont des métiers attractifs et agréables, qui sont au cœur de la société de demain, et qu’il ne faut pas avoir peur d’entamer ces études. »

« Ce sont des filières d’avenir. Ces métiers sont au cœur du fonctionnement du monde d’aujourd’hui. Derrière Spotify, Netflix ou Waze, il y a des ingénieurs, des mathématiciens et des développeurs informatiques. Au-delà du fait d’être certain d’avoir un emploi, le jeune est aussi certain d’être au cœur du réacteur. »