Le nouveau gouvernement flamand va supprimer l’obligation de vote aux élections locales!

Le nouveau gouvernement flamand va supprimer l’obligation de vote aux élections locales!

Après l’annonce de l’accord pour un futur gouvernement flamand, la N-VA, l’Open VLD et le CD&V tenait une conférence de presse ce lundi midi pour présenter les grandes lignes de leur plan pour les prochaines années.

Parmi les nouveautés, on retiendra notamment l’officialisation de la suppression du caractère obligatoire du vote lors des élections communales en Flandre et l’élection directe du bourgmestre.

Retour à l’équilibre budgétaire en 2021

Le futur gouvernement flamand vise également un retour à l’équilibre budgétaire d’ici 2021, a confirmé Jan Jambon (N-VA), qui va succéder à Geert Bourgeois (N-VA) à la tête de l’exécutif régional et communautaire flamand.

Selon Jan Jambon, l’année prochaine sera sur ce plan une année intermédiaire durant laquelle la baisse des droits d’enregistrement promise par la coalition reconduite sera déjà appliquée mais pas encore suffisamment compensée.

Un accord qui met la barre plus haut

L’accord conclu a aussi l’ambition de «mettre la barre plus haut» afin de faire de la Flandre une référence en Europe, a expliqué le formateur et futur ministre-président. «Tout le monde devra se retrousser les manches. Nous mettons la barre haut pour tout le monde mais nous ferons en sorte que chacun puisse suivre», a expliqué Jan Jambon.

Cette ambition se traduira par un relèvement du taux d’emploi régional à 80% et la mise au travail de 120.000 personnes. Le futur gouvernement mise sur un accompagnement renforcé et plus strict ainsi que des dispositifs incitatifs comme l’octroi d’un «job bonus» pour les bas salaires qui pourra s’élever à 600 euros nets par an. Si, après deux ans, un chômeur n’a toujours pas trouvé d’emploi, il devra accomplir des travaux d’intérêt communautaire.

Les élections du 26 mai se sont traduites par une forte progression de l’extrême-droite au nord du pays. «Certaines personnes ont des difficultés aujourd’hui même si elles ont un travail et il y a un sentiment que la charge n’est pas suffisamment partagée. Le ticket d’entrée sera plus cher mais quand on l’aura, on bénéficiera de toute les chances pour faire partie de la société», a souligné M. Jambon.

Des mesures seront prises pour durcir l’accès à certaines politiques sociales pour les nouveaux-venus en Flandre, en particulier les allocations familiales auxquelles ne pourront pas prétendre les demandeurs d’asile, l’accès à un logement social et à la caisse sociale flamande. Les prix dont doivent s’acquitter les nouveaux venus pour les cours de néerlandais et d’intégration seront augmentés. L’issue du parcours d’intégration sera sanctionnée par la signature d’une déclaration de participation à la Flandre.

L’accord prévoit encore d’augmenter la surface boisée et les réserves naturelles mais aussi de poursuivre l’élargissement des rings de Bruxelles et Anvers.

Notre sélection vidéo