Jean-Luc Crucke furieux après le scandale sexuel de la buvette de l’Espoir Minerois: «Cet espace doit garantir le respect de chacun»

Jean-Luc Crucke furieux après le scandale sexuel de la buvette de l’Espoir Minerois: «Cet espace doit garantir le respect de chacun»

Depuis quelques jours, des vidéos à caractère sexuel, tournées dans la buvette de l’équipe de football de l’Espoir Minerois, sont diffusées sur les réseaux sociaux. On y voit une jeune femme nue avec des joueurs de l’équipe première. En attendant de savoir ce qu’il s’est réellement passé, le club va prendre des sanctions.

La jeune femme et sa famille ont déposé plainte et le parquet a ouvert une information judiciaire. « Je veux que cela passe par le tribunal pour que ce soit éclairci », nous a raconté la mère de la jeune femme. « Mais je pense qu’il y a plus que ce qu’ils veulent bien dire. Il y a des preuves que ma fille n’était pas dans un état normal ».

L’incident n’a pas échappé à Jean-Luc Crucke, le nouveau ministre wallon des infrastructures sportives, qui déplore ce qu’il s’est passé : « C’est du bon sens de savoir qu’une infrastructure sportive est un lieu public, accessible à tous. Cet espace doit être préservé et doit garantir le respect de chacun. Respect des valeurs du sport, respect de l’intégrité de tous, respect des convictions philosophiques, morales ou religieuses, respect de chaque communauté », a-t-il précisé.

Le membre du Mouvement réformateur espère désormais que la justice fera son travail : « Laissons désormais la justice parler et trancher vu que des plaintes ont, apparemment, été déposées. Je peux d’ores et déjà vous dire que je suis extrêmement fâché de ce que j’ai pu lire. Les faits qui se sont déroulés dans cette buvette renforcent encore plus ma conviction sur la nécessité d’une charte éthique signée, contraignante, qui serait obligatoire avant tout subventionnement public. L’espace dédicacé au sport doit devenir un lieu de bienveillance par nature, rien ne peut-être toléré. Et c’est la responsabilité de tous : sportifs, responsables des clubs, entraîneurs, gestionnaires des infrastructures… ».

►► Certains joueurs de l’équipe jouaient à des «  jeux de café », puis ça aurait dérapé

Notre sélection vidéo