Eddy achète un ordinateur neuf chez Aldi mais a une très mauvaise surprise en fouillant dans les fichiers…

Eddy achète un ordinateur neuf chez Aldi mais a une très mauvaise surprise en fouillant dans les fichiers…
Nieuwsblad

Lorsqu’Eddy Gryzouille tombe sur l’offre d’Aldi pour un ordinateur portable de la marque Medion, l’homme de Herzele (Flandre-Orientale) n’hésite pas à une seule seconde. Il faut dire que la chaîne de supermarchés proposait un bon prix pour ce laptop 17,3 pouces : 550 euros. Et pendant un temps, Eddy ne rencontre aucun problème.

Sauf qu’après une maladresse de sa part l’année dernière, il doit formater son lecteur D et perd toutes ses données. « Une analyse approfondie était nécessaire pour récupérer les fichiers perdus. Cela a fonctionné, mais cette analyse n’a pas seulement renvoyé mes propres fichiers… », explique-t-il à nos confrères du Nieuwsblad. Car dans les dossiers, il y découvre des images qu’il n’avait jamais enregistrées. « J’ai acheté un nouvel ordinateur portable, mais j’en ai un d’occasion », résume Eddy.

Un dossier « difficile »

S’en suit un échange entre l’acheteur et le magasin pour tenter de trouver une solution. Car un expert d’un magasin informatique assure à Eddy que le disque dur de l’appareil a été remis à neuf, autrement dit qu’il avait déjà été utilisé. Si dans un premier temps, Aldi laisse entendre dans un courrier que l’ordinateur pourrait bien avoir été retourné par un autre client, il dément formellement aujourd’hui. « Ce n’est pas possible que l’appareil ait déjà été utilisé, tous les ordinateurs viennent directement de Chine, avec un disque dur inutilisé », indique le magasin.

« Nous contestons le fait que l’appareil ait déjà été vendu et nous avons de bonnes raisons de le faire », déclare Dieter Snoeck d’Aldi. Il ne veut pas entrer dans les détails car le dossier n’est pas encore réglé et qu’il s’agit, selon ses dires, d’un « dossier difficile » pour lequel il continue « à chercher des solutions ».

Un modèle plus fabriqué

De son côté, Eddy Grysouille en a marre d’attendre et annonce, que sans réaction rapide d’Aldi, qu’il ira voir le juge de paix si nécessaire. « C’est une question de principe ». Pour résoudre le problème, le magasin a proposé plusieurs solutions à l’acheteur : un nouvel ordinateur (sauf que le modèle acheté n’était plus fabriqué, on lui proposait donc un 13,3 pouces au lieu du 17,3 acheté), le remboursement de 75 % de la valeur d’achat en rendant l’ordinateur, le remboursement de 50 % de la valeur d’achat en gardant l’ordinateur…

Des propositions refusées par Eddy qui veut juste le même ordinateur portable… mais nouveau. Rien de plus ou rien de moins. « Le modèle en question n’est plus fabriqué », confirme Aldi.

« En dehors de ce cas particulier, nous pouvons dire qu’un commerçant ne peut plus vendre un ordinateur portable ou un autre appareil usagé ou réparé contre un neuf. S’il s’agit d’un appareil retourné qui a été retiré de l’emballage, il est obligé de le signaler au client et il devra généralement aussi donner un rabais », explique Simon November de Test-Achats. « Comme c’est le cas avec les iPhones reconditionnés. C’est parfait, à condition que le client soit clairement informé qu’il ne s’agit pas de nouveaux appareils », confirme Chantal De Pauw du SPF Economie.

Notre sélection vidéo