Michel Preud’homme avant le match du Standard à Arsenal: «Tenter de créer l’exploit avec nos armes habituelles»

photo news
photo news

Comme le Club de Bruges mardi soir à Madrid, il faudra se montrer audacieux et juste dans les intentions. Les Blauw en Zwart ont rendu les pronostics continentaux plus incertains que jamais et les minces espoirs des « petites équipes » ont désormais laissé place à un bouillonnement assez excitant.

Mais Michel Preud’homme tempère habilement : « Félicitations aux Brugeois. Les deux situations ne sont cependant pas comparables, ce n’est ni le même adversaire, ni la même compétition. »

« Les Gunners favoris »

L’entraîneur liégeois est conscient que la marche est très haute, qu’il faudra déployer les grands moyens pour forger un exploit à l’Emirates Stadium. « On peut en effet dire que le Standard a tout à gagner et rien à perdre », continue le T1 rouche. « Sur papier, les Gunners sont les favoris, ce sera une surprise si nous parvenons à obtenir un résultat ici. »

Avec quelles armes ? « Les habituelles. Car on ne peut pas brider le caractère ou le jeu d’une équipe, juste lui donner des tendances. Notre groupe tente toujours d’être très collectif. Après, il faut aussi tenir compte de l’adversaire… »

« L’expérience de l’an passé doit nous servir »

Les Londoniens, justement, devraient une nouvelle fois modifier leur onze de départ, ce qui ne pose aucun souci analytique à MPH : « Chaque joueur à ses spécificités, c’est sûr. Après, quand on voit les éléments moins connus du grand public qui peuvent remplacer les grands noms, c’est la même chose au niveau du talent, il n’y a que le vécu qui diffère. Il faut bien se dire que les jeunes du moment sont les stars de demain. »

Le (double) mot d’ordre sera donc de lutter tous ensemble et de prendre du plaisir. « Nous devons tenter de créer des exploits tout en profitant des moments. La Coupe d’Europe, on s’est battu toute une saison pour l’avoir, mais il ne faut pas qu’elle devienne un poids. L’expérience acquise l’an passé doit nous servir, on doit par exemple apprendre de la défaite à Séville pour grandir et poursuivre le travail. »

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo