Après avoir suspendu le débat d’accord gouvernemental, le parlement flamand accorde sa confiance au gouvernement Jambon

Après avoir suspendu le débat d’accord gouvernemental, le parlement flamand accorde sa confiance au gouvernement Jambon

Le CD&V, la N-VA et l’Open VLD ont accordé leur confiance au gouvernement Jambon. Ce vendredi, la présidente du parlement flamand Liesbeth Homans (N-VA) a suspendu la séance plénière de l’assemblée après une petite demi-heure. Les partis d’opposition ont quitté l’hémicycle à l’entame du débat sur la déclaration du gouvernement Jambon. En agissant de la sorte, ils entendent protester contre le refus de la coalition de leur fournir les données budgétaires de l’accord avant la semaine prochaine, annoncé par le ministre-président Jan Jambon (N-VA).

« Bien entendu, il y a des chiffres et évidemment je les mettrai à disposition », a expliqué M. Jambon, tout en précisant que l’administration travaillait encore à l’élaboration de fiches techniques. « Nous pourrons en débattre autant que vous le souhaiterez mardi », a-t-il déclaré.

Les différents partis d’opposition ont fustigé l’absence actuelle de données budgétaires, affirmant qu’ils ne pouvaient pas mener un débat sur la déclaration sans elles.

Mme Homans a dès lors suspendu la séance et invité les chefs de groupe pour discuter de la marche à suivre. La question est désormais de savoir si l’opposition acceptera finalement de participer au débat prévu sans disposer des chiffres.

Le gouvernement montrera le plus grand respect pour ce parlement, a assuré Jan Jambon après avoir obtenu la confiance des partis qui constituent la majorité. En ce qui concerne le départ de l’opposition, il a déploré des «petits jeux de procédure, sans lien avec le contenu de l’accord».

Notre sélection vidéo