L’opération de rapatriement des vacanciers belges de Thomas Cook touche à sa fin

L’opération de rapatriement des vacanciers belges de Thomas Cook touche à sa fin
Reuters

L’opération de rapatriement des clients belges de Thomas Cook et Neckermann touche à sa fin, avec le retour de quelque 500 d’entre eux prévu ce week-end. La plupart des 12.000 vacanciers qui se trouvaient coincés à l’étranger devraient ainsi être de retour au pays d’ici dimanche soir, indique vendredi le Fonds de garantie voyages (GFG). Il répète une nouvelle fois qu’il aura besoin de temps pour rembourser les clients lésés.

Environ 13.000 vacanciers belges ont été pris au piège par la faillite du voyagiste britannique il y a près de deux semaines. L’essentiel d’entre eux (12.000) s’est retrouvé coincé à l’étranger et il a fallu trouver des places dans des avions ou affréter des vols pour les ramener. Un millier d’autres étaient partis en voiture et ont, eux, pu rentrer par leurs propres moyens. Les 500 derniers vacanciers encore à l’étranger rentreront en Belgique ce week-end.

Après ce dimanche, le GFG assurera encore le vol retour d’une soixantaine de passagers, dont le dernier est prévu pour la fin de l’année, précise-t-il.

Les personnes qui ont réservé un voyage et déjà payé un acompte ou la somme intégrale et qui ne pourront en profiter doivent introduire leur dossier via le site du Fonds de garantie voyages (www.gfg.be/fr/contact).

D’après Mark De Vriendt, directeur du Fonds, plus de 60.000 personnes se trouvent dans cette situation. Il parle d’une tâche parfois « très complexe » mais assure toutefois à nouveau que « les fonds sont là. Tout voyageur qui a déjà payé un acompte ou la totalité du voyage sera remboursé. Nous avons juste besoin de temps pour traiter tous les dossiers ».

Notre sélection vidéo