«Maman me faisait ça avec les pinces»: une mère droguée s’attaque aux parties génitales de son fils de trois ans

«Maman me faisait ça avec les pinces»: une mère droguée s’attaque aux parties génitales de son fils de trois ans
Facebook

Âmes sensibles s’abstenir : une maman qui affame son garçon de 3 ans et qui lui mutile les parties génitales avec des pinces, c’est presque trop gros. Trop gros pour exister, trop gros pour confesser. Et pourtant, c’est le triste constat que fera la police en perquisitionnant le domicile de Britanny Nicole Lippincott, une dealeuse de 29 ans établie dans l’état de Virginie aux Etats-Unis.

Après plusieurs saisies liées au trafic de drogue (balances digitales, traces de poudre blanche, pailles pour sniffer, etc.), les policiers découvrent le pot aux roses : dans une petite pièce qu’il avait lui-même verrouillée de l’intérieur, un enfant de trois ans lutte pour sa survie, dans un état d’affamement apparent (toute sa cage thoracique était visible). D’après les rapports médicaux, il ne pesait que 10 kilos peu après son sauvetage.

Sorti de sa torpeur, dans des sous-vêtements crasseux, avec des bleus sur le visage et plusieurs blessures au niveau des parties génitales, le jeune garçon va petit à petit se confier aux autorités : « Maman me faisait ça avec les pinces. » Il va aussi expliquer comment sa mère l’affamait, en le forçant à regarder les autres manger parce que « ce n’était pas son tour. »

Les aveux de Britanny, la maman en cause, font eux aussi froid dans le dos. En résumé, elle confirme et plaide coupable pour tous les faits de maltraitances mis en lumière par le témoignage de son fils et par les découvertes des policiers. Elle avoue également ne pas se sentir capable de remplir son rôle de mère. Son cas sera jugé prochainement avec un rapport de précondamnation commandé dans les 60 prochains jours, et une date de condamnation finale à définir.

Notre sélection vidéo