En se mettant topless chez elle, elle risque la prison: «Je voulais juste éduquer les enfants» (photos)

Photos
En se mettant topless chez elle, elle risque la prison: «Je voulais juste éduquer les enfants» (photos)
Facebook

En effet, la jeune femme faisait des travaux d’isolation chez elle, en compagnie de son mari et des trois enfants de ce dernier lorsque, pris d’une bouffée de chaleur soudaine, elle décide d’ôter son dessus. Considérant qu’il n’y avait pas de différence entre elle et le fait que son mari se soit mis torse nu, elle dira aux enfants de ne pas se sentir gênés par la situation, qu’on imagine très embarrassante pour ces derniers.

Facebook

Toutefois, Till n’imaginait sans doute pas que l’histoire arriverait aux oreilles de la mère biologique des trois enfants qui, ulcérée, ira porter plainte au tribunal. Mais l’histoire va plus loin : sur les bancs de l’accusation, l’info circule comme quoi la jeune femme, sous l’influence de l’alcool, aurait dit à son mari (toujours en présence des trois enfants de celui-ci) qu’elle se rhabillerait seulement s’il lui montrait son pénis.

Dans l’Utah, l’état où ont eu lieu les événements en question, la loi prévoit l’obscénité face aux mineurs d’âge comme un délit très grave, en précisant qu’une femme ne devrait en aucun cas « exhiber sa poitrine plus bas que le dessus de l’aréole », en public mais aussi dans un cadre plus privé, sous certaines circonstances comme la présence d’enfants.

L’Américaine se défend en expliquant qu’elle voulait sensibiliser les trois enfants à la question du sexisme. De son point de vue, il serait contraire au principe d’égalité de punir les femmes pour des attributs qu’elles n’ont pas choisi, alors que les hommes peuvent se balader à moitié nus en toute impunité. Des arguments qu’elle ne manquera pas de faire valoir lors de son procès au tribunal le 19 novembre.

Notre sélection vidéo