Engie et Umicore ont inauguré la première batterie industrielle de «deuxième vie»: un système fait à partir de 48 batteries de voitures électriques

Engie et Umicore ont inauguré la première batterie industrielle de «deuxième vie»: un système fait à partir de 48 batteries de voitures électriques

Les 48 batteries Li-Ion proviennent de Renault Kangoo électriques. Elles constitueront une batterie de stockage d’une puissance de 1,2 MW et d’un volume de stockage de 720 kWh. La capacité de stockage d’origine des batteries utilisées était de 22 kWh par batterie. Dans leur « deuxième vie », leur capacité s’élève à une fourchette de 15 à 17 kWh, expliquent les deux sociétés dans un communiqué.

La nouvelle structure participera à l’équilibre du réseau électrique. En cas d’offre plus importante d’énergie, les batteries stockent de l’énergie, et en cas de demande plus élevée elles injectent sur le réseau. Elles soutiendront en premier lieu la réserve primaire du réseau haute tension d’Elia.

Engie a assuré la conception et l’installation du système, et exploitera celui-ci. Cette capacité de stockage, une première en Belgique, devrait tenir une dizaine d’années.

« À l’avenir, il y aura de plus en plus de batteries de stockage afin notamment de compenser l’intermittence des énergies renouvelables, ce qui permet une meilleure intégration de celles-ci dans le réseau électrique », explique Philippe Van Troeye, CEO d’Engie Benelux. « Le système de batteries de ’deuxième vie’ placé chez Umicore constitue de surcroît un test important qui permettra d’analyser la durée de vie de celles-ci et permettant de contribuer à l’économie circulaire. »

Notre sélection vidéo