«Il faut réduire le nombre de camions sur nos routes»: le nouveau ministre wallon de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo) dévoile ses priorités

«Il faut réduire le nombre de camions sur nos routes»: le nouveau ministre wallon de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo) dévoile ses priorités

Comment comptez-vous promouvoir le covoiturage ?

La première fois que j’étais ministre, j’avais négocié des partenariats avec les grandes surfaces pour la mise à disposition de leurs parkings en semaine. On peut poursuivre dans cette voie et l’amplifier. On peut aussi avoir plus d’infrastructures de la Région aux entrées d’autoroutes. Au-delà du covoiturage, il faut absolument envisager les liens entre les modes de transport, faire en sorte que des personnes n’ayant pas de voiture puissent rejoindre un endroit où elles seront prises et où elles pourront laisser leur vélo.

Donc vous voulez également réduire le nombre de voitures ?

Oui, en améliorant l’offre en transports en commun et aussi en modes de transport doux. Mais pas seulement, il faut aussi réduire le nombre de camions. On peut par exemple avoir des mesures de circulation limitée pour les poids lourds en fonction des horaires. Il faut aller vers une économie plus circulaire afin d’avoir progressivement moins de transport de marchandises. Je pense qu’il faut aller vers une économie circulaire à l’échelle européenne. Cela ne se fera pas du jour au lendemain.

► Philippe Henry dévoile ses grandes priorités.

► Voici les grands changements qui pourraient arriver sur nos routes.

Notre sélection vidéo