Cassie, 9 ans, souffre de constipation chronique et n’a que 5 tickets par mois pour aller aux toilettes: «Je pensais que c’était pour une semaine!»

Cassie, 9 ans, souffre de constipation chronique et n’a que 5 tickets par mois pour aller aux toilettes: «Je pensais que c’était pour une semaine!»
VDNPQR

C’est un système qui se répand de plus en plus dans nos écoles. Un quota de « sorties toilettes » à l’aide d’un nombre limité de tickets ou de jetons par semaine. Ce système, une professeure de Cassie au Lycée de Namur l’a mis en place il y a un an, comme le rapporte la DH dans ses colonnes ce mercredi.

L’élève de 4e primaire, comme ses autres camarades, avait donc droit à cinq tickets toilettes… par mois. Sauf que rapidement, pour la jeune fille, les problèmes surviennent. « En février, ma fille a commencé à se plaindre de maux de ventre », explique Leslie, sa maman, à nos confrères. Cette dernière ignorait tout du système mis en place par son institutrice et que sa fille se retenait d’aller aux toilettes. « Elle m’avait parlé des cinq tickets, mais je pensais que c’était pour une semaine ».

Après une visite chez le médecin et une situation qui ne s’améliore pas, un gastro-entérologue pose un diagnostic début octobre. « Les intestins étaient bouchés. Pour ce spécialiste, il était clair que ce système de tickets n’était pas adapté à Cassie. Un peu par provocation, il a adressé une prescription à l’institutrice mentionnant 15 tickets par mois », ajoute la maman.

Si la prof accepte d’abroger le système pour Leslie, elle maintient les 5 tickets par mois pour les autres élèves poussant Leslie à changer sa fille d’école. « Elle serait devenue le mouton noir de la classe ».

Contactée par la DH, la directrice de l’établissement défend le système mis en place par son employée. « Bien sûr que si ça presse vraiment, on n’empêchera pas un élève de quitter la classe. Mais il y a des abus (…) Une limitation des sorties de classe permet aussi de leur apprendre à s’autogérer ».

Une explication qui ne satisfait pas Leslie qui a décidé de porter plainte contre l’établissement. Cassie, elle, a commencé une nouvelle aventure scolaire à l’Athénée de Jambes ce mardi.

Notre sélection vidéo