Brexit: les parlementaires du Royaume-Uni devraient se réunir un samedi, un événement inhabituel

Brexit: les parlementaires du Royaume-Uni devraient se réunir un samedi, un événement inhabituel
Photonews

Cela permettra à l’assemblée de se prononcer sur un éventuel nouvel accord de séparation. Une session extraordinaire convoquée un samedi est une chose très inhabituelle au palais de Westminster : cela n’a plus eu lieu depuis le 3 avril 1982, quand il avait été question de l’invasion argentine des îles Malouines, indique la BBC mercredi.

Les 28 chefs d’État et de gouvernement de l’UE se retrouvent en fin de semaine prochaine pour un sommet qui fait office de réunion de la dernière chance. Actuellement, les discussions techniques se poursuivent avec David Frost, émissaire du Premier ministre Johnson pour les négociations avec l’UE. Mais il est encore apparu mercredi, à la veille d’une nouvelle rencontre entre le négociateur en chef pour l’UE, Michel Barnier, et le ministre du Brexit Steve Barclay, que les Européens ne sont pas convaincus par la proposition mise sur la table par Boris Johnson la semaine dernière sur la problématique de la frontière irlandaise.

L’objectif reste de parvenir à un compromis pour le sommet qui débute jeudi de la semaine prochaine.

La session parlementaire extraordinaire du samedi suivant, à Westminster, doit encore être approuvée par les membres du parlement. Mais si elle se confirme, il ne s’agirait que de la 5e à avoir lieu un samedi depuis 1939, nous apprend la BBC. Deux fois, un tel événement était lié à l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale.

Le 19 octobre constitue la « deadline », pour le parlement du Royaume-Uni, pour la signature d’un accord avec l’UE ou l’approbation d’une sortie de l’Union sans accord. Selon une récente loi, Boris Johnson est obligé, si ce n’est pas le cas, de demander à l’UE un nouveau délai, mais le turbulent Premier ministre maintient qu’il se dirige vers un Brexit coûte que coûte en date du 31 octobre.

Notre sélection vidéo