Christine Defraigne veut devenir la présidente du MR: « Je suis candidate et je n’ai pas l’intention de perdre »

Exclusif
Christine Defraigne se lance officiellement ma candidature à la présidence du MR
Christine Defraigne se lance officiellement ma candidature à la présidence du MR

Mme Defraigne, vous laissiez la porte ouverte et là, vous avez décidé : vous êtes candidate à la présidence du Mouvement réformateur ?

Oui, je me lance et annonce officiellement ma candidature à la présidence du MR.

Du coup, vous serez quatre en lice avec Georges-Louis Bouchez, Denis Ducarme et Philippe Goffin. C’est beaucoup ?

Je me réjouis qu’il y ait plusieurs candidats, c’est la preuve que nous sommes motivés pour l’avenir de notre parti. Nous sommes à la croisée des chemins et nous devons nous donner un cap, se positionner. Et je viens, en ce sens, avec un projet.

On a vu plusieurs ténors afficher publiquement leur soutien à certains candidats, notamment Georges-Louis Bouchez. Vous comptez aussi sur des soutiens internes ou vous misez tout sur les militants ?

J’ai cru percevoir que je n’étais pas la candidate de l’establishment, de l’appareil du parti. Mais qu’importe. Le militant libéral est quelqu’un qui ne se laisse pas dicter sa conduite ni son choix.

► Voici son sentiment par rapport à Georges-Louis Bouchez...

Découvrez cette interview exclusive ICI

Notre édito

Notre sélection vidéo