Mustapha Iken sera fixé sur son sort le 20 novembre, les 10 co-inculpés nient les faits

Mustafa Iken et son avocat, Me Mathieu Simonis.
Mustafa Iken et son avocat, Me Mathieu Simonis. - TVA

Mercredi dernier, le Premier substitut du procureur du Roi, Renaud Xhonneux, avait requis des peines lourdes à l’encontre de Mustapha Iken et consorts. L’évadé de Lantin, repris en mars 2018, risque effectivement 7 années de prison supplémentaires.

On lui reproche un home-invasion chez une bijoutière de Fléron en juillet 2017, une attaque menée quelques mois plus tard, en octobre 2017, au sein d’un dépôt de Grâce-Hollogne (butin : 2.500.000 euros), ou encore un car-jacking, perpétré le 27 février 2018, à Oreye.

Ce mercredi, les prévenus ont pu se défendre

Notre sélection vidéo