«Les avions trop bruyants» à l’aéroport de Charleroi: une action des riverains au tribunal

Une action de longue durée...
Une action de longue durée... - Archives Denis Gauvain

Il s’agit d’une action indemnitaire, ce qui signifie que les demandeurs souhaitent une indemnisation financière pour des nuisances sonores générées par l’aéroport de Charleroi entre le 26 avril 2001 et le 31 décembre 2012. Pourquoi cette période précise ? Pour Me Lebrun, le début de la période correspond à la date où la compagnie low-cost Ryanair a décidé de faire de Charleroi sa base européenne principale, ce qui a contribué à développer considérablement les activités du BSCA . Quant à la fin de la période, elle correspond à la fin de la période envisagée par les experts mandatés par les plaignants, parce qu’une expertise de ce genre, menée par des acousticiens, est extrêmement onéreuse.

► Les riverains réclament des dédommagements s’élevant jusque... 70.000€!

► Pour l’avocat défendant l’aéroport, à une époque où les industries traditionnelles étaient sur le déclin à Charleroi, il était normal de se tourner vers un secteur en pleine expansion, un secteur porteur d’avenir.

► Pour lui, les reproches faits par les riverains à BSCA ne tiennent pas la route.

Notre sélection vidéo