Le grand vote national de Durex pour ses 90 ans: la Citadelle de Namur comme "le" lieu pour faire la fête?

Le grand vote national de Durex pour ses 90 ans: la Citadelle de Namur comme "le" lieu pour faire la fête?

A l’heure où les Infections sexuellement transmissibles (IST) explosent, intégrer les préservatifs dans le quotidien des Belges reste un défi ! Pour son 90 ième anniversaire, Durex continue d’encourager les rapports sexuels en toute sécurité, tout en célébrant la culture belge : ce mois-ci Durex demande aux Belges de voter en masse parmi 4 lieux emblématiques : l’Atomium de Bruxelles, la Citadelle de Namur, la gare d’Anvers et les canaux de Gand, afin d’élire LE lieu où faire la fête ! Les boîtes de préservatifs en édition limitée se fondent dans le décor national pour l’occasion.

Des tabous toujours tenaces et des IST qui explosent

Une récente enquête I-VOX [1] menée dans le cadre des 90 ans de Durex montre que pour 80% des Belges, les tabous liés à l’usage des préservatifs sont toujours bien présents. Pour plus d’1 Belge sur 2, le premier tabou est l’achat même des préservatifs. Vient ensuite le fait d’en parler à ses proches pour 39% des Belges. A souligner que les jeunes de moins de 34 ans sont encore plus nombreux à mentionner l’existence de ces tabous : près de 63% mentionnent l’achat du préservatif et 1 sur 2 (50,3%) mentionnent le fait d’oser en parler à ses proches.

Interrogés sur les Infections Sexuellement Transmissibles (IST), les Belges ne s’y trompent pas non plus. Les résultats montrent que peu de Belges (7,8%) pensent qu’elles sont en diminution. Au contraire la plus grande majorité (38,3%) estiment qu’elles sont en augmentation.

Nous sommes en 2019, et pourtant il reste beaucoup de travail à faire pour intégrer les préservatifs dans la vie quotidienne des Belges. Parallèlement aux tabous persistants, le pays connaît une explosion des IST : en 15 ans, le nombre de cas de chlamydia (l’IST la plus fréquente en Belgique) a été multiplié par 7, celui de syphilis par 20, et la gonorrhée par 5 [2]. Et cette recrudescence des IST est particulièrement tangible chez les jeunes de 15 à 30 ans. Or leur contamination est principalement liée à des relations sexuelles sans préservatif.

Un grand vote national : Waar is dat feestje ?

Pour fêter ses 90 ans et face à la persistance des tabous, Durex a décidé de célébrer la culture belge et d’intégrer l’usage du préservatif au plus près des Belges. Du 23 septembre au 21 octobre, Durex organise un grand vote national sur ses réseaux sociaux: Facebook et Instagram afin d’élire LE lieu où faire la fête ‘Waar is dat feestje’ parmi 4 lieux emblématiques: l’Atomium de Bruxelles ? La Citadelle de Namur ? la gare d’Anvers ? ou les canaux de Gand ?

Une fois les votes récoltés, le lieu élu sera annoncé début Novembre et les votants ayant participé au jeu concours sur les réseaux sociaux de Durex Belgique et sélectionnés pourront venir célébrer les 90 ans de Durex aux cotés de l’artiste belge Kid Noize.

Quant à la boîte de préservatifs anniversaire, elle célèbre, elle aussi, la culture belge et affiche un Manneken-Pis fier de porter le message de Safe Sex.

Cette année marque le 90ième anniversaire de Durex, ce qui surprend les Belges comme le montre l’enquête I-VOX avec seulement 4% des Belges qui situent correctement son âge. Pour fêter cet anniversaire et devant la persistance des tabous, Durex a décidé de célébrer la culture belge, celle de ses lieux emblématiques et de la fête. Où que vous fassiez la fête, notre message reste le même, faites-le en toute sécurité avec Durex. L'utilisation de préservatifs étant le seul moyen de prévenir les IST.

[1] Etude I-Vox menée fin août 2019 auprès d’un échantillon représentatif de 1000 Belges.

[2] Sciensano